Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

TOURISME: QUEL BILAN ?

Lors du conseil municipal du 20 septembre dernier, notre maire a seulement évoqué les résultats…


Lors du conseil municipal du 20 septembre dernier, notre maire a seulement évoqué les résultats du golf et de la barrière naturiste (à la hausse) en guise de bilan saisonnier.
Cette discrétion peu habituelle au conseil de rentrée m’a amené à rechercher personnellement les indices le plus souvent consultés et qui permettent de se faire une idée sur la fréquentation touristique de la saison estivale écoulée.

Il en ressort que la consommation estivale d’eau, avec un été particulièrement sec, a pourtant baissé de 5% sur notre commune.

La recette du casino de jeux a baissé de plus de 6% en résultats cumulés depuis le début de l’année.
– La fréquentation d’Aqualand a baissé de 8%.
– Le tonnage d’enlèvement des déchets ménagers a chuté de 8% sur notre commune, et de 20% sur la zone littorale.
– Quant aux parkings payants du Cap, leur recette est inférieure de 12% à celle de 2009 (au prorata de la durée) et inférieure de 30% à celle attendue au budget prévisionnel.

Par ailleurs, le bilan présenté en septembre par le Comité Régional de Tourisme parle d’une saison estivale où « le Languedoc-Roussillon a tiré son épingle du jeu ».

Notre commune quant à elle, n’a pas connu une saison 2010 d’un même niveau que celui de 2009.
Elle semble même marquer sérieusement le pas, à la lecture des indicateurs rappelés ci-dessus. La consommation globale d’eau à la baisse est un indice qui ne peut tromper. Le tonnage issu de la collecte des déchets ménagers (même si nous faisons l’hypothèse que le tri à la source a été mieux réalisé) est aussi un indice d’évaluation classique.

D’autre part, même si nous attribuons les baisses de recette du casino et de fréquentation d’Aqualand à une dépense moindre des personnes, la chute du résultat des parkings payants du Cap ne peut provenir que de leur moindre fréquentation, et probablement de celle de la station avec.

Ce constat était prévisible pour la deuxième année de stationnement payant, de nombreux usagers ayant été échaudés l’année précédente. Ainsi cette dernière recette, qui était annoncée comme devant financer les travaux de réhabilitation du centre port est encore loin d’avoir couvert la dépense nécessaire pour seulement rendre les parkings payants.

Au total, nous assistons cette année à un effritement de la présence et de la consommation touristique.
Comme pour les comportements sexuels posant problème au quartier naturiste, on va me dire qu’il n’est pas bon de débattre de ce sujet, que cela ne fait pas de publicité à notre commune.
Mauvais prétexte pour éviter les sujets sensibles. La saison est passée, c’est le moment d’en parler. Le tourisme chez nous est un bien trop précieux pour notre économie.

La politique de l’autruche n’est pas une solution.
Est-il raisonnable d’esquiver ce sujet ? Bien sur que non, et sans porter de jugement a priori sur les causes de cette dégradation évidente, l’après-saison n’est-il pas le bon moment pour nous pencher sur ce sujet ? C’est en principe le rôle du conseil municipal.

Henri COUQUET, conseiller municipal indépendant, « Agde Pays d’Agde ».

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.