Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Culture & Loisirs

« Translation », une exposition d'art sud-coréen au château de Castries

Dans le cadre des années croisées France/Corée et du festival Corée d’ici, le château de Castries accueille une exposition de cinq artistes coréens (du Sud) intitulée Translation [Idong]. Aux cimaises figurent des œuvres de MyeongBeom Kim, Moon Pil Shim, Soo Kyoung Lee, Jee Young Lee et Chul Shin. Interview de la commissaire artistique de l’exposition, […]

Dans le cadre des années croisées France/Corée et du festival Corée d’ici, le château de Castries accueille une exposition de cinq artistes coréens (du Sud) intitulée Translation [Idong]. Aux cimaises figurent des œuvres de MyeongBeom Kim, Moon Pil Shim, Soo Kyoung Lee, Jee Young Lee et Chul Shin. Interview de la commissaire artistique de l’exposition, Marie-Caroline Allaire-Matte, qui dirige la galerie AL/MA à Montpellier.

HJE : Quelle est la genèse de cette exposition ?

M.-C. Allaire-Matte : « La directrice artistique du festival Corée d’ici, Young Ho Nam, m’a contactée et m’a donné carte blanche pour créer une exposition autour d’artistes coréens. Le lieu n’étant pas défini, j’ai proposé que cet événement se tienne au château de Castries. J’ai sélectionné 4 artistes coréens vivants, représentant divers procédés : peinture, photo, installation. Pour sa part, Young Ho Nam a souhaité que soient également présentées les jarres pures et dépouillées, en céramique, de Chul Shin. Le -message général qui se dégage de l’exposition est très pacifique. »

HJE : Le château abrite une installation spectaculaire (voir photo)…


M.-C. Allaire-Matte : « En effet. Il s’agit d’un arbre en élévation, porté par 300 ballons, de Kim MyeongBeom. Pour la petite histoire, les racines et les branches viennent du parc du château de Castries, et les ballons de Corée. La fusion des deux pays dans cette œuvre est emblématique. Pour la faire venir, j’ai noué un partenariat avec une galerie parisienne, qui nous l’a prêtée, et Kim MyeongBeom, qui vit à Séoul, est venu l’installer lui-même. Cet artiste crée des œuvres hybrides alliant des éléments manufacturés et naturels. Son travail, très poétique, est d’une grande subtilité. »

HJE : Vous avez aussi choisi d’exposer des tableaux de Moon Pil Shim et Soo Kyong Lee…

M.-C. Allaire-Matte : « J’avais déjà présenté le travail de Moon Pil Shim à la Galerie AL/MA. J’apprécie la radicalité technique de ses très grands monochromes composés de fines lignes sur Plexiglas®. Au château de Castries sont également exposées des peintures formelles et abstraites de Soo Kyong Lee. »

HJE : … et les photographies étonnantes de Jee Young Lee !


M.-C. Allaire-Matte : « Jee Young Lee produit un travail très singulier. Dans son petit atelier, elle construit des décors dans lesquels elle installe des objets et où elle se met en scène, puis photographie l’ensemble, illustrant ainsi des proverbes coréens. Sa technique d’installation très pointue se met au service d’une grande poésie. »

Propos recueillis par Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.