VIAS - POUR LUI SAUVER LA VIE, LE GENDARME EST CONTRAINT DE TIRER DANS LA JAMBE DU FORCENE

VIAS - POUR LUI SAUVER LA VIE, LE GENDARME EST CONTRAINT DE TIRER DANS…

VIAS – POUR LUI SAUVER LA VIE, LE GENDARME EST CONTRAINT DE TIRER DANS LA JAMBE DU FORCENE 
 
La nuit tombe à peine dmanche soir à VIAS lorsque les gendarmes d’Agde sont alertés par les voisins d’un couple de retraités suisses demeurant depuis moins d’un an rue de l’Egalité à Vias. 
 
Un différent familial est en train de tourner au drame. La dispute a pris une tournure mélodramatique : L’homme s’est saisi d’une arme de guerre;  un fusil automatique de calibre 7,62  mm et a déjà fait feu une fois en tirant en l'air à son domicile.
 
L’épouse du forcené a été contrainte de se réfugier en face de son domicile chez ses voisins.
 
Son mari aurait été perturbé par une opération chirurgicale subie au début du mois d’avril. Il est depuis, devenu particulièrement irritable et est contraint de s’abstenir de boire.
 
Ce sont deux hommes la gendarmerie d’Agde qui interviennent en quelques minutes sur site pour mettre un terme au différent. Arrivés sur les lieux, les militaires sont accueillis par le retraité de 69 ans qui les menace et les mets en joue avec son arme. L’homme est à une distance de 8 à 9 mètres des militaires et  refuse  de lâcher son fusil  malgré les injonctions  qui lui ont faites.
Rien n’y fait  ! Le forcené tire à nouveau en l’air, puis pose la crosse du fusil à terre et commence à porter le canon du fusil dans sa bouche.
 
Le forcené aura la chance de tomber sur un gendarme expérimenté et maître de lui  qui a pris immédiatement la mesure de la situation dramatique. Afin d’éviter que le forcené ne commette l’irréparable et se suicide, il intervient  en tirant une balle non létale dans la jambe du forcené.
 
L’homme est touché et  lâche immédiatement son arme. Les  deux gendarmes sont les premiers à lui porter assistance en lui faisant un garrot dans l’attente des premiers secours.
 
Il sera évacué  vers l'hôpital de Béziers avant de rejoindre le CHU de  Montpellier ou il a été opéré dans la nuit. Ces jours ne sont pas en danger.
 
Le procureur de la république de Béziers  Yvon CALVET, présent sur les lieux a confié l’enquête au Commandant de la Brigade de Recherche de la gendarmerie de PEZENAS  également sur site lors  lors des premières constatations.  
 
Les éléments de l’enquête diligentée ce matin confirment  les faits rapportés par les deux militaires et ne laissent aucun doute sur le bien fondé  de l’intervention du gendarme.
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.