ZENDE Les écrits s'envolent .. mais l 'oeuvre reste exposée jusqu'au 8 Novembre à AGDE

Yvonne KELLER et Christine ANTOINE  adjointes à la culture et au patrimoine de la…

Yvonne KELLER et Christine ANTOINE  adjointes à la culture et au patrimoine de la Ville d'Agde ont coupé le ruban inagural   de la magnifique exposition ” Les ecrits s'envolent ” qui met en lumiére une partie de l'oeuvre de ZENDE.
Une  exposition ouverte  du  11 octobre au 8 novembre à l’Espace Molière , tous les jours sauf les dimanches et jour férié de 10 h à12 h et de 15 h à 19 h.

De nombreux autre speintres agathois TZACK , CHAMPIEU, MONTERO, RIBEIRO, ELVIRA OVERMARS , François AMOROS et ALEXI  avaient tenu à participer à ce vernissage.



Artiste autodidacte, épris de poésie, Zende s’exprime grâce au travail en relief. L’assemblage de matériaux les plus divers (pâte à papier, papier journal, carton, tissu, cuir, parchemin…) produit le spectacle de la métamorphose des objets les plus communs en raretés et préciosités. Zende a inventé un mariage étrange entre la calligraphie, art séculaire et extrêmement codifié, et l’art plastique, art contemporain libre de toute règle. Actuellement, il poursuit sa démarche artistique en ajoutant un troisième élément: l’espace. Ses “boules” sont-elles des vaisseaux spatiaux ? des cages ? des mirages ? ou des rêves ? Libéré de toute contrainte, Zende élève la calligraphie au rang d’art majeur : la lettre devient trait, les mots deviennent symboles, permettant à chaque visiteur de lui donner son propre sens.

A son propos, le critique d’art Thierry Sznytka, écrit : “La lettre devient prétexte à construire un motif symbolique qui emporte le spectateur vers un univers subjectif. Les couleurs, somptueuses, exacerbent des formes imaginaires, gonflées des mystères de l’Orient. Dans une altercation de modernisme et de tradition, Zende propose un étrange voyage à la découverte d’une civilisation persane millénaire dont le raffinement n’avait rien à envier à l’Occident.”

C’est en France que Zende a commencé à peindre professionnellement, même s’il avait quelquefois exposé en Iran. Il s’est d’abord intéressé à la peinture figurative mais il a rapidement changé d’orientation, estimant que de nombreux peintres français excellaient dans ce domaine et qu’il n’avait donc rien à lui apporter. En revanche, il a cherché une voie nouvelle en créant des techniques picturales originales. Il a commencé ses recherches en utilisant dans ses tableaux toutes sortes de matériaux : plâtre, ciment, charbon de bois, ferraille, miroirs, peau de tambour, papier journal, bois brûlé, puis le carton, matériau riche que l’on peut plier à volonté pour lui donner toutes sortes de formes.

Une reconnaissance internationale

Le talent de Zende est, bien sûr, reconnu dans sa région d’adoption, le sud de la France, où il est l’hôte fréquent des galeries et des musées locaux. Mais c’est aussi un artiste qui expose sur les cinq continents. Il rentre tout juste de Suisse où la Galerie du Palais oriental de Montreux a présenté et vendu une vingtaine de ses tableaux, dans le cadre du 6e salon d’art contemporain de cette ville. Il a aussi récemment participé aux deux éditions du concours international de la calligraphie arabe, organisé au Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie d’Alger par le Ministère de la culture d’Algérie. En 2009, il y avait reçu le deuxième prix de calligraphie moderne. Cette année, il a été récompensé par le premier prix, pour une œuvre qu’il avait construite entièrement sur les lettres arabes du mot Eldjazâir – Algérie en arabe – en hommage au pays organisateur. Il était en concurrence avec une centaine d’artistes calligraphes venus de vingt-deux pays. La Chine elle-même était représentée par un calligraphe musulman. De nombreux calligraphes d’Iran étaient présents, notamment Ostâd Falsafi, l’artiste qui a dessiné les calligraphies des billets de banque iraniens. Signe de cette reconnaissance internationale, l’UNICEF a illustré une série de cartes de vœux avec les œuvres de Zende.

Une exposition à ne surtout pas manquer, tout en finesse et poésie.

Exposition visible à l’Espace Molière à Agde, du 11 octobre au 8 novembre 2014,tous les jours sauf les dimanches et jour férié de 10 h à12 h et de 15 h à 19 h. Entrée gratuite. Vernissage : vendredi 10 octobre 2014, à 18 h 30.

renseignements : service culturel

Maison du Cœur de Ville / rue Louis Bages / Agde
adresse postale : Hôtel de ville / CS 20007 / 34306 Agde cedex tél. 04 67 94 65 80 / fax 04 67 94 65 89 – www.ville-agde.fr

  •  

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.