ACTUALITÉS : BEZIERS - Menacées d’incendie sur les réseaux sociaux, les mosquées sont placées sous surveillance.

BEZIERS - Menacées d’incendie sur les réseaux sociaux, les mosquées sont placées sous surveillance.

À la suite de l’attentat terroriste de ce 16 octobre dans la commune de Conflans-Saint-Honorine, qui a coûté la vie Samuel Paty, professeur d’histoire, les commentaires de tous bords fleurissent sur les réseaux sociaux.

Parmi ces commentaires, des menaces d’extrémistes ne sont pas passées inaperçues sur Facebook, notamment sur des pages biterroises. «Vous voulez lui rendre hommage ? Allez cramer la mosquée de Béziers, question de faire passer le message qu'il y en a marre». 

Immédiatement signalés sur la plateforme Pharos, ces commentaires sont pourtant toujours visibles. Ce qui devrait faciliter le travail des policiers, puisqu’une plainte a été déposée par le vice-président de l'association culturelle des Français musulmans de Béziers. (ACFMB)

A la demande du ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin, et suite à ces menaces, le préfet de l’Hérault, ainsi que le préfet de la Gironde, ont été priés de mettre en place une surveillance particulière des mosquées de Béziers et de Bordeaux. Le ministre a également condamné ces actes «inacceptables sur le sol de la République».

«Nous condamnons, avec la plus grande fermeté, ce qui est arrivé à Monsieur Paty. Nous sommes déterminés à lutter contre ce genre d'actes. Nous sommes de tout cœur avec cette famille malheureuse. Nous sommes, nous aussi, en deuil, car la République, notre République a été atteinte en son sein. Nous sommes Français et attachés aux valeurs de la France et nous ne cautionnerons jamais de tels actes», déclare Aabdallah Zekri, délégué général du conseil français du culte mulsulman à Béziers et président de l'observatoire national de lutte contre l'islamophobie.

Rappelons également que ce genre de propos est susceptible de caractériser des délits tels que :

- Provocation publique par voie électronique, à la haine ou à la violence, à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes en raison de sa religion. Les peines maximales encourues relèvent de 1 an d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende.

- Provocation publique directe, par voie électronique, et non suivie d'effet, à la commission du délit de destruction ou dégradation volontaire dangereuse pour les personnes. Les peines maximales encourues relèvent de 5 ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende.
 

AM pour la rédaction d'hérault-tribune (21-10-20)     725 vues

Retour    Imprimer

 

AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Département hérault je participe banniere
ATOL - OPTICIEN
Richemer banniere 2020/2021
Dermapure banniere
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Bannière olivier et kevin
Département banniere biodiversité Arbres
bannière Balneocap
AGDE - SANTONI
MAISON GIL AGDE
Banniere PARADISE 6 mois
Banniere herault tribune
RTL 2 bannières 2019
VIATERRA - PERMANENT
Grande roue banniere
HYPER U
Banniere herault tribune connexions
BANDEAU ASG
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
Cave La part des anges / Boudou banniere 2020
Affiche atelier sophrologie l'archipel
Affiche ouverture uniquement DERMAPURE
Dermapure affiche
affiche herault tribune connexions
Département hérault je participe affiche
Département affiche biodiversité Arbres
HYPER U
RTL 2
affiche OLIVIER ET KEVIN
Affiche PARADISE 6 mois
Cave La part des anges / Boudou affiche 2020
Richemer affiche 2020/2021
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
VIATERRA - PERMANENT
Grande roue affiche
MAISON GIL AGDE
affiche Balneocap
affiche herault tribune
ATOL - OPTICIEN
INTERMARCHE  DRIVE VERTICAL
 

 

 

 Et vous, qu’en pensez vous ? C’est le moment de le dire ! 

Seuls les inscrits au TROMBINOSCOPE peuvent laisser des commentaires aux articles. S'inscrire au TROMBINOSCOPE
Hérault-Tribune offre ici un espace où chacun peut exprimer librement son point de vue.
La courtoisie est de mise dans ce forum.
Un point de vue différent du votre enrichit le débat, quelqu'un qui ne partage pas votre avis n'est pas un ennemi.
L’idée est d'échanger dans le respect des idées de chacun. Chaque participant est identifié.
Prendre connaissance de la charte de bonne conduite.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE