AGDE - AGATHE - Inondations : une négligence municipale qui pourrait nous coûter cher

Les inondations de ces jours derniers dans la région PACA devraient faire réfléchir notre…

Les inondations de ces jours derniers dans la région PACA devraient faire réfléchir notre maire. Cet événement pourrait bien se passer dans la cité Agathoise, dans de nombreux quartiers , à un niveau, espérons-le moins dramatique.

Actuellement déjà, du fait de pluies normales, certaines zones de notre cité sont envahies par les eaux, qui n’arrivent pas à s’écouler correctement : parking du cinéma, rues Victor de Mauléon, etc. Certes, on pourrait  dire que ces événements ne sont pas courants, mais c’est de moins en moins vrai.

Nous constatons que l’imperméabilisation des sols s’aggrave inexorablement,  à cause de l’abus des constructions et aussi du non-respect du POS et du PLU, qui prévoient pourtant des zones perméables dans chaque parcelle construite.

Il n’existe aucun contrôle sur le nettoyage et le comblement des fossés, qu’ils soient privés ou publics. Ainsi ; des mares ont été bouchées, en oubliant le maintien  et le rétablissement des écoulements naturels, de manière à garantir la transparence hydraulique des écoulements provenant des fonds supérieurs. Ce n’est pas la pose de buses qui  va améliorer la situation, bien au contraire. Pourtant, le PPRI rend obligatoire un schéma d'assainissement pluvial communal et toute opération d'urbanisation doit prévoir des mesures suffisantes pour permettre une rétention des eaux pluviales dans la proportion minimale de 120 litres/m² imperméabilisé !

La mise en œuvre d’une gestion des eaux pluviales doit être  dimensionnée en fonction des contraintes quantitatives et qualitatives, ce qui n’est pas toujours le cas. On se rend compte, lors de pluies fortes qui ne sont même pas  diluviennes,  que nos réseaux n’ont pas évolué depuis plusieurs années, que certains deviennent obsolètes, que les ouvrages de rétention sont insuffisants et que, lorsqu’on en prévoit, leurs volumes sont diminués pour augmenter les surfaces constructibles (exemple, le rond-point  d’Hyper-U).

Rappelons que, dans la plupart des cas, l’absence d’aménagement spécifique de rétention et de traitement adapté à l’importance du projet est un motif d’opposition à celui-ci, qu’on se le dise

Trop souvent, on ferme les yeux sur les constructions en zone rouge, comportement irresponsable que nous dénonçons, avec des réponses inquiétantes du maire à nos courriers. Ce ne sont  pas les exemples à  Agde qui manquent, dans les Verdisses, au Grau d’Agde, dans le quartier « les Causses de Notre-Dame »,  classé au PLU en zone R et N, où toutes construction sont interdites,  au Saint Christ, enfin pratiquement dans tous les quartiers.

En conclusion, nous souhaitons que nos élus réfléchissent  sérieusement  sur ce sujet, en ayant une vue à long terme, en pensant que l’étalement urbain accroît la vulnérabilité, en réalisant que le béton, les constructions en zone inondable et le bitume ont gagné sur les espaces naturels, en comprenant que certains réseaux d’eaux pluviales sont obsolètes et qu’il est urgent de prendre en compte tout cela pour améliorer cette situation. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.