AGDE - Au secours, arrêtons le ! par Henri CALVET

Voilà presque deux mois que cette information est sur la presse et personne ne…

Voilà presque deux mois que cette information est sur la presse et personne ne s’en émeut, pas même le président de l’agglo n’en’ étale les vertus et pas plus qu’il s’en octroie des bénéfices qui, ne venant du privé, ne pourront que retourner au privé.

Quoi qu’il en soit, nous pouvons constater qu’il se passe bien des choses à l’agglo dont le président semble avoir perdu le contrôle, voire la raison. En effet, on peut lire çà et là des déclarations à géométrie variable : 67.000 m² de S.H.O.N. par ci et 65.000 m² par-là, 700 emplois par ci et 800 par-là, 70M€ d’investissement par ci et 80 M€ par là ; Bref quand on charge Agde de 67 M € d’emprunts on n’est plus à 10M € prés !

Déjà, on s’inquiète de voir des friches industrielles se multiplier autour de nos villes ou de nos agglo, déjà on accuse la crise de l’augmentation du nombre de chômeurs et il va falloir agrandir Pôle Emploi qui se trouve à l’étroit dans ses locaux construits il y a une douzaine d’années, déjà les rideaux tombés définitivement dans nos villes et ceux baissés en fin de saison gangrènent ceux qui résistent encore dans des états souvent lamentables et miteux, alors que vont-ils devenir en 2015 ?

Une seule réponse : la même chose, mais en pire !

En effet, quand le maire d’Agde n’aura plus à embaucher de menuisiers, de maçons ou de ferronniers au lieu de leur donner du travail à exécuter tant qu’ils étaient dans leurs entreprises, tous les survivants n’auront d’autres choix, s’ils veulent continuer à exercer leur profession, que de s’expatrier à la Capucière, s’y faire racketter avec des loyers à coût prohibitif et rembourser des emprunts pour des investissements surréalistes ou inutiles.

Les rideaux baissés des commerçants ne se relèveront plus et les salariés n’auront plus d’autre choix que d’aller travailler loin de leurs domiciles pour encore moins de revenus avec encore plus de frais.

Le bénéfice de tout ça ?

Agde a déjà perdu son âme pour ceux qui l’ont connu et le Cap va perdre la sienne.

Des capitalistes étrangers à notre région grossiront encore leurs portefeuilles au détriment des indigènes agathois avant qu’ils ne cèdent leurs actions à des milliardaires chinois, russes ou qataris, voire même à des fonds de pensions.

Après avoir dilapidé le bien agathois et nous avoir endetté à la limite du raisonnable en hypothéquant notre avenir, l’enfant du pays, dans un acte parricide, vend la ville aux marchands !

Là c’est trop, il ne doit même pas finir son mandat, arrêtons le ….

Henri CALVET
Président de l’Association
Des Agathois pour leur ville

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.