AGDE - Compte rendu d’AGATHE sur la fête des Associations Agde le 6.09.2015

Compte rendu d’AGATHE sur la fête des Associations.                                                                       Agde le 6.09.2015                   Cette journée…

Compte rendu d’AGATHE sur la fête des Associations.                                                                       Agde le 6.09.2015

                  Cette journée des associations, sur l’ile Saint Laurens, a été très réussie. Agréable par le temps, mais aussi par l’intérêt croissant des habitants venus nous rencontrer sur notre stand. Inquiets, curieux sur beaucoup de sujets, demandes d’explications pour le nouveau PLU (plan local d’urbanisme) qui est pour eux comme pour nous le nouvel outil d’urbanisme qui va remplacer le POS (plan d’occupation des sols).

                  Nous  continuons nous aussi à découvrir ce nouvel outil qui est effectivement difficile à digérer de par sa complexité. Il doit entrer dans le cadre des règles nationales (loi ALUR – PPRI) mais il  doit être  aussi en accord avec le Scot (le schéma de cohérence territoriale),  le PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable de la commune). Il doit également s'appuyer sur l'AVAP (Aire de Valorisation de l'Archéologie et du Patrimoine) qui va remplacer la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager gérée par les ABF (architectes des bâtiments de France). C'est d'autant plus indigeste qu'on s'est amusé à appeler chaque zone avec une nomenclature différente, une pour le PLU et une autre pour l'AVAP. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

                  Nous comprenons l’intérêt que les habitants portent à ce nouveau PLU, bien plus compliqué que le POS. Pour notre part, nous  sommes en plein dedans sans toutefois le maîtriser entièrement. Nous trouvons à notre niveau des anomalies parfois incompréhensibles entre tous ces documents. Nos interrogations font l'objet de remarques que nous adressons par courrier à tous les services de l'état concernés avant et pendant l’enquête publique..

                  D’autres visiteurs se sont plaint de découvrir des constructions anormales ou illicites situées en zones rouges, ou d’infractions au règlement du POS, par un non-respect, semble-t-il, d’augmentations des surfaces construites par rapport aux différents règlements édictés actuellement par le POS. Pour  certains, c'est le non-respect des hauteurs de bâtiments (habitations individuelles ou hôtel) Pour d'autres, etc… Nous avons pris note de tout cela et avons demandé à toutes ces personnes qui dénoncent ces états de fait de faire le premier pas (mairie, préfet, procureur, DDTM) avec notre aide. Ensuite, vous verrons quelle suite notre association pourra donner à ces affaires, la première démarche doit toujours être faite par les plaignants, nous ne pouvons pas prendre tout en charge. Nous avons répété à tous nos interlocuteurs les propos du maire (lors de la réunion technique avec les professionnels en mairie et lors de la réunion publique au Palais des Fêtes) : ce n'est pas moi qui fais ces différents règlements, je suis chargé de les appliquer et de les faire respecter. Nous sommes d'accord à 200 % avec lui. Sauf qu'il ne le fait pas toujours (constructions illicites en zone rouge PPRI).

                  Le Centre-ville a fait aussi l’objet de doléances importantes, particulièrement sur la mise en valeur de notre cité historique qui doit être un élément moteur du tourisme.  Mais rien n’avance, ou pas assez vite. Des  reproches ont été formulés pour tout ce qui touche à l’entretien de l'existant, récent et ancien, l’entretien de la voirie n’a pas fait exception. La plupart ont noté une baisse des incivilités et un meilleur sentiment de sécurité. Mais c'est pas gagné.

                  Notre maire, accompagné de conseillers municipaux, s'est longuement arrêté à notre stand et nous avons pu échanger sur quelques-uns des points de désaccord, les espaces boisés classés étant un des principaux

                  Le sujet principal a porté sur les espaces boisés classés, Monsieur le Maire nous a affirmé qu’il y en avait davantage dans le futur PLU que dans le POS actuel.  La discussion a été comme nous souhaiterions en avoir beaucoup plus   ( nous reprenons une réflexion de notre  sous-préfet , Nicolas LERNER : »  ne jamais refuser l'échange, que l'on soit d'accord ou pas, car tout échange rend plus riche et améliore la perception des choses »).   Nous avons constaté notre désaccord, il nous a proposé de nous en faire la démonstration en comparant les surfaces anciennes et les nouvelles, nous avons accepté cette expertise.

                  Nous lui avons également fait part d’un souhait de l’association : mettre  en œuvre un code de l’arbre, l’arbre est un être vivant très  longtemps et marquant  les paysages. Qu'ils soient jeunes plants ou arbres remarquables, les arbres constituent un patrimoine commun et doivent être entourés de soins à chaque moment de leur vie. Il nous faut veiller à utiliser les meilleures techniques, mais également les réglementations adéquates pour le respect et l'accroissement de ce patrimoine. Il n’a pas dit Non et nous invite de lui faire une proposition.                 

Autre sujet sur lequel nous sommes rapidement tombés d'accord le PAEN des Verdisses et l'image calamiteuse de l'entrée ouest. Il est évident qu'un PAEN, sans la possibilité juridique de l'expropriation, est un leurre. Aux conseillers départementaux, dont les 2 de notre canton, de voir la réalité du terrain et d'arrêter d'essayer de bercer d'illusions la population agathoise et viassoise.

                  Nous  avons apprécié cet arrêt à notre stand et l’avons félicité pour la mise en place de barnums qui nous ont permis d’être protégé du soleil et pouvoir avoir avec le maire, et les visiteurs,  une discussion à l’abri du soleil.

Nous sommes satisfaits de cette rencontre et aimerions qu’il y ait une suite dans un esprit de construction et non d’affrontement, nous pouvons y croire, mais cela sera très difficile, les groupes de pression entourant le Maire sont très présents et actifs avec des moyens que nous n’avons pas, défendant leurs intérêts personnels avant tout. 

                  Pour conclure, une bonne journée qui nous a apporté réconfort pour le bénévolat auquel nous croyons.  Nous en profitons pour inciter nos concitoyens à partager l’action que nous menons pour l’intérêt général et un mieux-vivre à Agde.

Pour le Bureau

Le Président Jacques TREILLE

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle  défend aussi le Patrimoine communal et  la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation  Stationnement)  

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com   Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social  2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.