AGDE - Près de 6 kg de cannabis saisis aux portes de la ville

C'est bien connu, quand on décide de se lancer dans la culture d'herbes de cannabis,…

C'est bien connu, quand on décide de se lancer dans la culture d'herbes de cannabis, mieux vaut s'isoler un peu et rester discret !

Jusque-là, le père et le fils d'une famille agathoise avaient respecté cette règle à la lettre en choisissant d'habiter dans un lieu à l'abri des regards, en sortant de la ville en direction de Marseillan.

C'est sur un terrain entouré de canisses, que le père et le fils décident d'établir domicile.
 

Un terrain fertile 

Irrigué par le canal du midi, le terrain est propice à la culture pour qui à la main verte. Cela tombe bien, la famille a un projet de culture mais pas n'importe lequel : planter et récolter de l'herbe de cannabis, stupéfiant très prisé sur le marché noir par les amateurs de cigarettes artisanales.

Le flair des gardes champêtres

La récolte prospère un certain temps jusqu'à ce que le flair des gardes champêtres de la commune d'Agde, dont les missions sont étroitement liées à la protection de l'environnement, ne finisse pas par opérer.

De patrouille de prévention et de surveillance du bon ordre, de la tranquillité et de salubrité publique dans ce secteur, les hommes de la police rurale sont attirés par une forte odeur caractérisant la présence de cannabis en fortes quantités. En s'approchant discrètement de la parcelle, ils s'aperçoivent de l'étendue des plantations avant de rendre compte directement de leur investigation aux policiers nationaux.

Prés de 6 kg d'herbes de cannabis saisis

Rapidement, une opération commune est engagée. Les enquêteurs du commissariat d'Agde font appel au chien stup de la direction départementale de la police et en début de semaine, les forces de l'ordre investissent la parcelle dès 6h00 du matin et leur constat est sans appel : prés de 6 kg d'herbes de cannabis cultivées et séchées sont trouvés et saisis.

Un cabanon équipé en laboratoire de culture

Un cabanon était, en effet dédié à la culture de cette drogue. Le jeune cultivateur avait installé du matériel digne d'un professionnel pour faire pousser les pieds, avec des appareils d’arrosage, des lampes spécifiques et un mode de chauffage adapté pour le séchage. Une fois récolté, le gramme d'herbe se vend sur le marché 8 euros. Sur le coup, la prise représente donc une valeur marchande de près de 50 000 euros.  

Les deux occupants des lieux, logeant dans une caravane, ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils devront prochainement répondre des faits devant la justice. 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.