Agde - Que d'autruches devant la mise en place...du tri sélectif..

Pour ne pas donner raison à tous ceux qui sont prompts à nous reprocher…

Pour ne pas donner raison à tous ceux qui sont prompts à nous reprocher de nous lancer, toujours trop rapidement dans les critiques, nous aurions souhaité attendre quelque temps avant de commenter les constats portant sur le nouveau système de ramassage des ordures ménagères dans l’ensemble de notre ville.
Si nous sommes amenés à nous écarter de nos initiales intentions et à nous prononcer plus vite que prévu, c’est que la situation nous paraît grave et indigne d’une station touristique qui se prétend attractive pour les touristes.
Nous aimerions lire ou entendre les impressions de nos habituels détracteurs ?
Que doivent penser de notre archipel de vie ceux qui sont venus prospecter cet hiver, à la recherche d’un lieu agréable pour une future installation ?

La situation nous paraît grave parce que la salubrité publique est menacée. Certains nous disent même, que les rats reviennent en nombre. Encore, sommes-nous en hiver.
Combien de temps les Services responsables resteront sans réagir ? Combien de temps resterons-nous sans la moindre explication ?
Pour notre part, nous estimons qu’il faut agir et agir vite sur la base des observations transmises par nos adhérents ou sympathisants ainsi que sur celles que nous avons relevées.
Quelles sont ces observations ?
1°) – l’ affirmation des responsables du SICTOM, selon laquelle ” tous les pavillons, tous les immeubles et tous Ies commerces ont normalement réceptionné leurs propres conteneurs » ne paraît pas conforme à la réalité. De plus, malgré de nombreux rappels de la part des usagers, adressés au numéro de téléphone indiqué, la situation évolue peu.

2°) – Des conteneurs collectifs continuent à rester à la disposition d’habitations individuelles.
AGATHE dénonce cette exception à la règle générale comme elle dénonce le fait que des particuliers refusent les conteneurs individuels et par la même le tri sélectif, et que l’on mette à leur disposition des conteneurs collectifs sur la voie publique, comme cela s’est passé en centre ville.
Un pareil laxisme est intolérable !

3°) – De nombreux bacs collectifs ou individuels sont entourés d’un nombre respectable de sacs remplis d’ordures.

4°) – Des personnes, peut-être dotées de bacs comme tout le monde, ont été vues déposer leurs sacs loin de chez elles.
Ces constats nous amènent à demander instamment:
1°) – Que les conteneurs collectifs soient strictement réservés aux cas exceptionnels comme par exemple
• aux résidences de plusieurs appartements, dans l’enceinte de ces résidences et sous la responsabilité du concierge s’il y en a un qui en assurera la sortie sur la voie publique la veille du ramassage, comme pour les autres usagers. Il n’est pas normal de trouver encore sur la voie publique les conteneurs collectifs à demeure, dans lesquels chacun dépose ce qu’il veut, comme par le passé.

2°) – que les bacs individuels soient attribués très rapidement à tous ceux qui attendent d’en être pourvus

3°) – que certaines règles prévues à l’origine, soient assouplies lorsque leur stricte application n’est pas indispensable à la bonne marche du système
Cela devrait permettre, partout ou cela est possible, que les usagers disposent leur conteneur individuel devant leur porte, et non à un point de regroupement distant quelquefois de plusieurs dizaines de mètres .
Et, de la même façon, autoriser la sortie des conteneurs la veille du ramassage, à partir de 18 heures, dès la nuit tombée, et non à 20 heures comme indiqué.
4°) – que soient trouvées des solutions pour absorber les volumes exceptionnels de lendemains de fête.

Si nous n’étions pas amenés à constater une amélioration rapide et sensible des conditions d’hygiène dans les rues de la ville et de l’archipel, nous considèrerions qu’il est de notre devoir et conforme à nos statuts, de saisir toutes les Administrations responsables en matière d’hygiène et de santé, comme nous l’avions fait avec une certaine réussite lorsque les effluves de l’usine de traitement des eaux usées avaient largement dépassé les limites.
A moins que ces administrations interviennent d’elles mêmes.

Dénoncer un pareil laisser aller des pouvoirs, nous autorise, aussi, à formuler des remarques à l’encontre des usagers

1°) D’abord en ce qui concerne leur manque ce civisme. Nous attendions depuis longtemps que les modalités de ramassage des ordures ménagères évoluent vers un système plus écologique et moins onéreux. Le tri sélectif doit être une bonne chose, Encore faut – il , pour que l’expérience soit concluante et rentable, que chacun, dans la mesure de ses moyens, fasse l’effort nécessaire
Pour ce faire, toutes les consignes qui conduisent au tri sélectif et à l’amélioration de l’hygiène, doivent être scrupuleusement respectées. A savoir :
– mettre dans chaque conteneur, d’après la couleur de son couvercle. les déchets autorisés. Dans le jaune les produits recyclables, en vrac. Dans le grenat. les déchets ménagers, en sachets. Il suffit pour cela de suivre les instructions portées sur la notice qui a été remise aux usagers
– sortir son bac la veille du jour prévu pour sa collecte, en fin d’après midi et non plusieurs jours avant,
– le rentrer dans les meilleurs délais après la collecte, ,afin qu’il reste le moins possible sur la voie publique,
– ne pas déposer de déchets ménagers en sachets; dans la rue, à même le sol, ou dans les poubelles des autres, sous prétexte qu’on élimine ainsi les mauvaises odeurs chez soi, ou près de chez soi, alors qu’on a reçu un conteneur adéquat à cet usage.

Pour le Bureau, Le Président J. RAVAILLE
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=411

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle défend aussi le Patrimoine communal et la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation Stationnement) les problèmes des Impôts locaux
L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.
Adresse postale : B.P.909 – Le Grau – 34 304 AGDE Cedex -Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social 2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.