Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Réflexion sur la qualité de la Ligne Nouvelle Montpellier- Perpignan.

Trois scénarios semblent apparaître avec des répercussions importantes sur les relations ferroviaires entre notre…

Trois scénarios semblent apparaître avec des répercussions importantes sur les relations ferroviaires entre notre territoire et le Sud et le Nord de l'Europe.

L'option tout TGV, c'est-à-dire ligne très grande vitesse, a, semble-t-il la préférence de bon  nombre de partisans autres que la SNCF Certes pour le cheminot que je suis (même en retraite !) cette perspective est stimulante et prouve, s'il en était encore besoin, la pertinence et la qualité technique de ma maison mère la SNCF.
Pour autant c'est en tant que citoyen habitant dans ce territoire que ma réflexion doit être portée.
La presse révèle encore aujourd'hui (Quotidien régional du 04 Février) que le Contournement de Nîmes-Montpellier devrait être opérationnel pour 2013. L'élément qui m'amène à porter cette réflexion est que ce contournement se raccordera à l'Ouest de Montpellier sur la voie classique et permettra de dévier une bonne partie du trafic Fret. En effet la gare de Montpellier Saint Roch est sous dimensionnée et  cumule les passages et arrêts de trains de voyageurs (TGV, TEOZ et TER) et de trains de Fret (marchandises, messageries, internationaux). L'occasion est trop belle de shunter cette gare pour le Fret et de libérer ainsi des créneaux pour les trafics voyageurs.
On imagine le plaisir des associations de riverains urbains qui ne subiront plus le fracas du passage de trains de Fret, surtout la nuit !
En effet, la tentation est belle de plaider en faveur du passage des trains de Fret en dehors de toute zone urbaine. Et donc d'opter pour une version mixte du profil de la Ligne Nouvelle !
Après tout qu'est ce qui nous intéresse, nous, habitants de l'Ouest Héraultais ? C'est, me semble-t-il, la question première. Ne serait-ce pas d'accéder à la Grande Vitesse au départ et à l'arrivée de nos gares locales quitte à perdre 5 ou 10 minutes sur les temps de trajet TGV ?

Après tout (encore !) soyons un peu égoïstes et plaidons pour notre confort et non pour celui des voyageurs internationaux qui traversent notre région sans même y prêter attention.
Que l'Europe soit en faveur des grandes liaisons rapides entre capitales nationales, pourquoi pas ? Mais quel intérêt pour nous ? Même la SNCF va être séduite par la ligne mixte car elle ne peut plus augmenter la fréquentation de la ligne classique sans mettre en danger les infrastructures faute d'entretien sérieux. Elle est également interpellée par la multiplication des autoroutes ferroviaires exigée par le plan de développement durable.

Alors, des problèmes techniques vont bien entendu apparaître : usure déséquilibrée des rails, ralentissement général de la vitesse moyenne de la ligne par les trains de Fret, etc...Laissons aux techniciens du trafic et des infrastructures le soin de pallier à ces difficultés. Ils ont toujours su faire, ils sauront faire là aussi.
J'avoue rêver d'un ligne classique ferroviaire dédiée au TER (et autres TEOZ) avec des dessertes cadencées type « Côte d'Azur (un train toutes les 30 minutes environ) », permettant l'accès aux centres villes et réduisant considérablement le trafic automobile intercités. Dans le même temps je rêve d'accéder aux TGV par une gare internationale située entre Béziers et Agde.

Qu'il se fasse une gare à proximité de Narbonne c'est inévitable pour accueillir l'effet « triangle » de ce site. Cela ne doit en rien nous priver d'une gare TGV chez nous pour la clientèle locale et le tourisme, épine dorsale de notre économie. La Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée vient d'accorder plus de 800.000 euros d'aides annuelles à l'aéroport de Béziers-Agde à travers un syndicat auquel adhère aussi la CABEM. Ces deux collectivités ont le devoir de plaider en faveur de cette implantation quitte à participer à l'investissement. Çà coûtera moins cher que la subvention de fonctionnement pour l'aéroport. Et dans le même temps, compte tenu de la situation géographique rien n'interdit d'envisager une liaison ferroviaire classique entre les gares de Béziers et d'Agde via cette gare TGV par raccordements avec la voie existante.

Voila donc le condensé de ma réflexion sur ce que pourrait être la ligne nouvelle Montpellier Perpignan. J'avoue quelle est récente et en contradiction avec mon expression jusque là. Je pense qu'influencé par mes racines professionnelles je n'avais pas encore su dépasser ces apriorismes.
Ma modeste participation  au débat est à mettre à l'épreuve d'autres avis.

Louis-Paul DELPECH

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.