AGDE - René Dupré s'est exprimé lors du grand débat au nom d'un collectif

Jeudi soir, le Député de la circonscription, Christophe Euzet avait invité à débattre ses concitoyens…

Jeudi soir, le Député de la circonscription, Christophe Euzet avait invité à débattre ses concitoyens dans le cadre du débat national suite au mouvement des gilets jaunes.

Un long débat a eu lieu entre la salle et l'élu.

René Dupré pour le Collectif Gilets jaunes de l’Ephèbe Agde s'est exprimé en ces termes : 

“Tout d’abord nous tenons à vous remercier Monsieur le Maire pour l’organisation de cette réunion quant à vous Monsieur le député EUZET il est enfin agréable de pouvoir vous rencontrer car disons le sans détour, vous êtes injoignable. Ce qui est bien regrettable en ces moments, un peu tendus. Ceci étant dit, nous sommes ici pour parler sans haine et sans rancoeur mais tout simplement exprimer un sentiment de ras le bol pour une politique qui devait être différente selon ses promoteurs. Alors dans les faits qu’en est-il, à quoi assiste-t-on ? D’un coté, il y a la majorité présidentielle avec 

– Comme d’habitude des opportunistes, anciens barons de tous bords confondus, qui sont allés à la gamelle qui leur était tendue. 

– Des nouveaux tout émoustillés, émerveillés, envoutés même par un Gourou venu de la finance. Ces nouveaux ont laissé tomber provisoirement leur job, pour supporter et idolâtrer la secte du Château. 

Le drame c’est que parmi ces nouveaux certains se prennent pour des Phoenix, déclarant haut et fort qu’avant il n’y avait rien et que sans eux ce serait le chaos. Les plus dangereux somme toute, car ils ne doutent de rien ! Il est vrai qu’avec un Chef qui: au lieu de rassembler les citoyens, prend un malin plaisir à les diviser, en distillant de ci de là des petites phrases assassines, ces nouveaux venus sont à bonne école. De l’autre coté les citoyens: 

– Il y a ceux qui veulent du travail et qui n’en n’ont pas, même en traversant la rue. Pourtant ils sont allés à l’école et ne sont pas tous illettrés ou fainéants. C’est peut être le costume qui leur manque. 

– Il y ceux qui ont un JOB et qui voudraient bien pouvoir en vivre et non survivre. A ceux-ci le patron leur dit « j’ai du mal à payer mes cotisations actuelles et me verser un salaire à la fin du mois ». Alors sincèrement t’augmenter ce n’est pas envisageable. En effet les cotisations sociales supplémentaires que devrait payer son employeur risqueraient de mettre en péril sa petite entreprise, 

– Il y a ceux qui vive de leur travail et qui en ont assez de supporter le poids des impôts, de taxes en tout genre et de voir tous les services publics partir en sucette (Santé, Education, Police, Justice…) 

– Il y a les délaissés de la société les handicapés, les retraités. Eux au mieux on s’en moque. Mais il n’est pas rare que certains membres de la majorité déclarent «ce sont des nantis ils ne sont jamais contents, ils râlent tout le temps». 

– Il y a le monde agricole qui se meurt et qui s’éteint petit à petit avec 1 suicide tous les 2 jours. 

– Il y a les concitoyens oubliés, je parle ici des sans toit, sans domicile qui vive sous nos yeux dans la rue dans leur voiture et qui se cachent le soir venu pour ne pas risquer d’être agressés. 

– Enfin, il y a les profiteurs du système social à la Française, ceux qui découvrent les possibilités offertes par le système. Ils en exploitent les failles, Ils vivent de ces aides et de trafic en tout genre. 

Alors nous aimerions savoir Monsieur le député quand vous et vos collègues de la majorité allez sortir de votre zone de confort, de cette torpeur, cet envoutement sectaire qui de plus en plus ressemble à de l’incompétence à voir et comprendre à ce qui ce passe dans notre pays ? Parfois nous avons le sentiment que ces nouveaux venus en politique ne prennent pas la mesure de leurs propos. En effet, force est de constater que chaque semaine à son lot de déclaration et de contre déclaration que ce soit de la part d’un député ou d’un ministre. Il faut vous reconnaitre, que vous maitrisez à la perfection : l’esquive, la langue de bois, les éléments de langage et l’enfumage ! Un des derniers couacs connus concerne la toxicité des véhicules diesel ! Si nous en sommes là soit vous n’en êtes pas exclusivement comptable mais, vous avez accéléré le mouvement. Nous avons maintenant le nez sur le mur et à la vitesse avec laquelle nous arrivons sur l’obstacle il risque d’y avoir des dégâts collatéraux. Comme il est dit dans une publicité, «Tu as dépassé la borne des limites Maurice». 

Face à cette situation et à la grogne non résolue qui s’exprime depuis trois mois, le locataire Elyséen a répondu par quoi ? 

 En premier lieu, par une redistribution de 10 milliards pour certains concitoyens, sous certaines conditions de ressource. Montant substantiel qui sera financé non pas par des économies de fonctionnement mais toujours en utilisant la même méthode en sollicitant ceux qui payent l’impôt c'est-à-dire environ 46 % des ménages. Mais surtout pas par les gentils exilés et fraudeurs fiscaux. 

 Dans un second temps il nous est proposé une thérapie de groupe sous la forme d’un grand débat national qui ne changera rien dans le fond. En effet ceci a été confirmé plusieurs fois par le porte parole du gouvernement. Il disait : « on ne changera pas ce qui a été fait depuis le début du quinquennat ». 

Il avait raison le bougre pendant ce temps, on constate quoi ? 

– 86 députés, le ministre de l’écologie reparlent de la taxe écologique sur les carburants. Qui eux aussi sont en hausse d’ailleurs ! 

– La répression routière s’envole ainsi que les tarifs des péages autoroutiers, tout comme les bénéfices des sociétés concessionnaires 

– Les tarifs EDF augmentent de 6%, 

– On met en place la loi dite « alimentation » qui a pour conséquence de provoquer une hausse moyenne du panier de la ménagère de 7%. 

– Le reste à charge zéro mis en place par la ministre de la santé va conduire à une augmentation des cotisations mutuelles. 

– Il va être réformé les droits de successions et la nue propriété ce qui vise à taxer encore plus les héritiers quelque soit l’origine du bien 

– On remet en cause la pension de réversion pour le conjoint survivant. 

– L’évasion fiscale est au beau fixe estimation 100 Milliards par an, 

– Le nombre de niches fiscales se porte toujours bien 477 environ 

– L’ISF est supprimé sans contrepartie, ce qui a pour conséquence immédiate une baisse des dons aux associations caritatives. 

– Le CICE, le crédit impôt recherche, la Flat taxe, l’Exit taxe viennent alourdir les dépenses de l’état, donc à terme alourdir les impôts. 

– Nos 4 anciens Présidents quant à eux conservent à vie leurs avantages. Ce qui représente 10 millions d’euros par an. je n’ose penser à ce que 

 

va nous couter le locataire Elyséen actuel qui touchera sa retraite dès 44 ans (à moins d’être réélu). 

 Nos anciens premiers ministres, ministres de l’intérieur, de la défense, de la justice continuent à bénéficier d’avantage en nature (chauffeur, gardent du corps…) qu’ils conserveront à vie si bon leur semble, 

 Les fonctionnaires permanents de l’assemblée nationale continuent à être payés à prix d’or. Tout comme ceux du sénat, qui ne sont pas en reste. A titre d’exemple voici une idée des indemnités mensuelles brutes que touchent ces employés 

o Un fonctionnaire de base (employé au nettoyage, accueil. Jardinier…) 3000€ mois en début de carrière et termine à 6250 € 

o Un chauffeur salaire moyen Brut de 6000 € / mois 

o Un(e)secrétaire de direction débute à 3500 € et termine à 7170 € 

o Un Administrateur débute à 5000€ et termine à 13330 € 

A ceci viennent s’ajouter de nombreux avantages 11 semaines de congés payés, 32 heures de travail, prime de chauffage… C’est royalement somptueux … 

– Pendant ce temps là, les hauts fonctionnaires et technocrates de BERCY (eux aussi payés à prix d’or) rivalisent d’ingéniosité pour nous subtiliser toujours plus d’argent car ils sont incapables de se remettre en cause et faire des économies. 

Ils utilisent toujours le même logiciel et n’ont qu’une seule pensée: toujours plus, plus d’impôts et de taxes pour financer cette gabegie financière. 

– La liste des inégalités et incongruités est encore longue deux heures ne suffisent pas pour discuter sérieusement de tout cela. 

Alors à cela vous demandez à vos concitoyens: « Que souhaitez vous réduire comme dépenses publiques » Ces propos relèvent de la provocation ! 

Alors de notre coté, nous vous demandons? 

– Quand allez-vous prendre réellement la mesure du mécontentement et de la situation des concitoyens. 

– Quand allez-vous arrêter de donner des aides pour mieux payer les taxes. 

– Quand allez vous comprendre que trop de taxes tue les taxes et qu’il est à la fois indécent de demander aux contribuables de payer les frais d’obsèques des députés et en même temps de mettre de la TVA sur les frais d’obsèques de ces mêmes contribuables. 

– Quand allez-vous comprendre que voler dans la poche des retraités soit disant riches afin d’augmenter les revenus des actifs ce n’est pas la solution. Les retraités, ne sont pas les variables d’ajustement d’une politique salariale patronale désastreuse qui mène le pays à la misère. 

Vous me direz qu’augmenter les salaires ce n’est pas possible pour sauvegarder la compétitivité de nos entreprises mais je vous répondrais que pendant ce temps les dividendes reversés aux actionnaires n’ont jamais été aussi élevés, les actionnaires se frottent les mains pendant que les citoyens Français s’appauvrissent. 

– Quand allez-vous remettre de la justice dans ce pays et sans diviser les Français. Vous le faite magnifiquement bien en créant à chaque fois des exceptions venant abroger les annonces faites à grand renfort de publicité (la taxe d’habitation en est un exemple). 

– Enfin pourrions nous espérer que cette majorité et le locataire Elyséen, ravalent leur morgue et autosuffisance pour prendre la réelle température du malade et de ne pas considérer que de longs monologues devant les Maires (joyeusement boudés en son temps), ne suffiront pas à faire baisser la pression dans la cocotte minute.

– Il est temps d’arrêter ces petites phrases assassinent irresponsables qui ne font qu’attiser la grogne et le mécontentement. 

Nous sommes des citoyens, Nous ne sommes, ni des chemises brunes, ni partisan de la chienlit, et non plus dégoulinants de haine. Nous ne sommes pas non plus des alcooliques, drogués, homophobes, racistes, antisémites. Ceux qui ne respectent pas ces principes et porte une chasuble jaune ne sont pas des Gilets Jaunes. Ils se cachent derrière ce gilet pour mieux servir le pouvoir politique en place. Nous ne sommes pas non plus : des moutons, des godillots et encore moins des Bisounours. Voilà pourquoi les Gilets Jaunes sont présents pour dire que rien ne va plus dans ce pays, que trop c’est trop et qu’il est grand temps d’écouter et entendre le mécontentement que vous avez déclenché et d’y remédier très vite. Le temps est venu de lutter contre ces injustices économiques et sociales et ce, pas à grand coup d’impôts et de taxes, maladie typiquement Française.

Enfin pour conclure Nous attirons votre attention sur le fait que le malaise est profond et que ce ne sont pas deux heures de débat par ci par là qui vont vous permettre de vous dérober ou dédouaner du chaos dans lequel vous nous avez précipité. Ni le pourrissement, ni le déni ne résoudrons les problèmes. Comme tous citoyens responsables, nous souhaitons très sincèrement que les mesures concrètent qui seront mise en place à l’issue de cette thérapie de groupe seront à la hauteur du mécontentement exprimé depuis le 17 novembre 2018.

Ce qui est clair, c’est que ni les gaz lacrymogènes, ni les grenades défensives, ni les L B D chers à votre Ministre de l’intérieur ne solutionneront cette crise. Trop de sang a été versé par ce gouvernement que ce soit du coté des forces de l’ordre ou des Gilets Jaunes. Nous resterons vigilants et mobilisés, le temps qu’il faudra soyez en certain. “

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.