Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Les chantiers du Medef Béziers Littoral Ouest Hérault

Le nouveau président du Medef Béziers Littoral Ouest Hérault (420 adhérents), Matthieu Ourliac, est épaulé par les deux anciens présidents du syndicat patronal, pour défendre les couleurs de l’économie biterroise.

En photo, de gauche à droite : Fabien Portes, Matthieu Ourliac, Marc Aufort et Francis Pozo, fidèle directeur général du Medef Béziers Littoral Ouest Hérault (depuis vingt ans).

Un collectif de patrons au service du développement économique du Biterrois. C’est le credo choisi par Matthieu Ourliac, nouveau président du Medef Béziers Littoral Ouest Hérault et vice-président régional de Prism’Emploi (intérim), pour lancer son mandat, ce 18 mai à Béziers. Aux côtés de ses deux prédécesseurs, Fabien Portes et Marc Aufort, Matthieu Ourliac entend appuyer son action sur la nouvelle agence de développement économique (ADE) de l’agglomération de Béziers Méditerranée, qui sera présidée par l’assureur Michel Aimes. Cette agence « sera un atout pour le territoire, situé entre deux métropoles, au climat patronal apaisé », indique Fabien Portes, initiateur de l’ADE.

Michel Aimes se verra remettre par le Medef Béziers un Livre Blanc de 40 propositions. Une soirée de restitution est prévue en septembre. « Des propositions concrètes, pragmatiques et pouvant être mises en œuvre facilement », annonce Marc Aufort, qui a porté le projet. « Le développement de territoires intermétropolitains est très important. Les crises sociales nées avant la Covid-19 proviennent d’une métropolisation trop forte, et de la paupérisation de ces territoires intermétropolitains. S’il faut des métropoles fortes, il ne faut pas non plus abandonner les territoires », déclare-t-il.

Valorisation des mandataires, Medef Jeunes et au féminin

Matthieu Ourliac veut développer le nombre d’adhérents, pour atteindre la barre des 500. Un travail « d’élargissement » qui passe par la création prochaine d’un Medef Jeunes et d’un Medef au féminin. Autre priorité, la valorisation des mandataires. « On ne parle pas beaucoup d’eux, mais au quotidien, ils défendent des entreprises. C’est parfois ingrat, et toujours des combats de l’ombre. Il est important de parler d’eux, de les écouter, de les reconnaître, car ils peuvent se retrouver isolés. Le sujet est d’ailleurs national, et tous les syndicats le rencontrent. » Une chose est sûre : le Medef Béziers est et restera indépendant. L’Hérault est ainsi le seul département de l’Occitanie à compter deux Medef distincts, tous les autres départements comptant un seul Medef. « C’est important qu’un territoire aussi important que Béziers ait son autonomie syndicale, et que ce territoire puisse avoir ses représentants, explique Matthieu Ourliac, par ailleurs codirigeant du groupe Caminarem (portage salarial, emploi, intérim, solutions RH, siège à Béziers, 11 agences et 40 salariés). Il faut arrêter de tout vouloir centraliser, de tout penser par l’universel. Mon ambition, c’est de réconcilier le local et l’universel. On ne peut pas avoir et d’un côté, des chauvins excessifs, et d’un autre côté, des citoyens du monde complètement utopistes. Pour avoir une vision universelle, il faut avoir un ancrage territorial fort. C’est cette conviction que je veux partager », conclut-il.

« La reprise va avoir des côtés sombres »

Interrogé par Hérault Tribune en marge de la conférence de presse, le 18 mai au Padel Club à Béziers, Matthieu Ourliac estime que « la reprise économique va aussi avoir ses côtés sombres. Les difficultés de recrutements sont énormes, par exemple pour trouver des manutentionnaires. Certains perçoivent encore des aides, et les meilleurs se sont réorientés sur d’autres métiers pendant la crise sanitaire ». Autre défi, « la formation professionnelle, qui va devoir se réinventer. De nouvelles filières vont émerger. Or, il y a toujours de l’inertie dans l’éducation ». Enfin, quel impact pour le télétravail ? « Des postes vont disparaître, anticipe-t-il. Prenons un poste télétravaillé à 100 % : qu’est-ce qui va empêcher certaines entreprises de le délocaliser en Afrique ou à Madagascar ? »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.