Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

AGGLO BEZIERS MEDITERRANEE : Succès pour la conférence économique organisée par l'Agglo et la CCI

« QUEL PROJET ET QUELLES ALTERNATIVES FACE À LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ? » : PLUS DE 230 PERSONNES AU DÉBAT PUBLIC ORGANISÉ PAR L'AGGLO ET LA CCI   La conférence débat organisée à la Médiathèque André Malraux jeudi 4 décembre par la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée et la CCI Béziers Saint Pons a permis aux […]

« QUEL PROJET ET QUELLES ALTERNATIVES FACE
À LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ? » :
PLUS DE 230 PERSONNES AU DÉBAT PUBLIC ORGANISÉ PAR L'AGGLO ET LA CCI

 

La conférence débat organisée à la Médiathèque André Malraux jeudi 4 décembre par la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée et la CCI Béziers Saint Pons a permis aux grands acteurs institutionnels et économiques régionaux d'échanger autour de pistes d'action à mettre en œuvre pour affronter la crise, créer de l'emploi et développer l'attractivité du Biterrois.

Après une introduction conjointe de Frédéric Lacas, Président de la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée (discours ci-dessous) et de Daniel Galy, Président de la CCI Béziers Saint Pons, deux tables rondes sur le diagnostic territorial et les perspectives de développement ont permis d'évoquer la création d'une marque de territoire et la simplification des échanges entre les différents acteurs. La mise en place d'une agence de développement économique, guichet unique simplifiant les démarches des entrepreneurs désireux de s'installer sur le territoire, a été largement évoquée.

« Je veux qu'on fasse appel à notre intelligence collective pour faire rayonner ce qui fait la force et la richesse de Béziers Méditerranée. Je veux parler bien sûr de ces milliers d'entreprises implantées sur nos terres et de toutes celles qui rêveraient de pouvoir le faire. »

Frédéric Lacas, Président de la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée

La Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée, les représentants de l’État et de la Région Languedoc-Roussillon ont réaffirmé leur volonté de travailler main dans la main pour que le potentiel du territoire puisse éclore à sa juste mesure. Car pour que le Biterrois développe sa puissance, il doit s'ouvrir aux territoires voisins. A ce titre, l'intervention de Serge Pesce, Vice président délégué au Développement territorial, au développement économique et à l'aménagement du territoire à la Communauté de communes de La Domitienne, a réaffirmé la pertinence d'un partenariat entre les deux territoires et leurs collectivités.

Extraits d'interventions :

Nicolas Lerner, Sous-préfet de l'Hérault :

« Le Biterrois est un territoire qui se cherche encore mais qui a un fort potentiel. Pour le faire évoluer, c'est d'abord aux chefs d'entreprises de s'engager. L’État et les collectivités sont là pour restaurer la confiance. »

Alain Biola, Vice-président de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée délégué au développement économique :
« À l'heure de la réforme territoriale, nous devons nous regrouper pour être plus forts, d'une part avec Narbonne avec qui nous nous retrouvons déjà sur des terrains communs, et d'autre part avec Montpellier et la Région Languedoc-Roussillon en imaginant de nouvelles coopérations. »

Michèle Marchetti, directrice du développement des entreprises au Conseil régional Languedoc-Roussillon. :
« Le marketing territorial est une démarche importante, qui doit valoriser le territoire. Il agit au niveau des entreprises et des territoires. La question à poser, c'est celle de son élément discriminant. Sur l'aspect numérique et le développement de ce secteur, la labellisation French Tech de Montpellier doit avoir un impact sur l'ensemble des entreprises du numérique de la région : toutes les sociétés qui travaillent dans le numérique doivent rejoindre le cluster. » 

Thierry Ferrari, directeur adjoint de l'Agence pour la diffusion de l'information Technologique en charge de l'intelligence territoriale (Adit) :
«L'intelligence territoriale, c'est la réponse aux enjeux des territoires, qui sont concurrencés entre eux, notamment pour l'implantation des entreprises. Il y a un besoin croissant de vision à moyen terme, dans tous les domaines : politique, économique, climatique, etc. Il faut savoir identifier de nouveaux projets créateurs d'emplois, sur des secteurs d'activités-clés, comme le tourisme, sur les infrastructures et sur les nouveaux segments de clientèles ; savoir être lisible sur son offre, qu'il faut valoriser et mettre en réseau pour créer des chaînes de valeur sur ses spécificités et faire émerger des pépites. »

Fabien Portes, Président du MEDEF :
« Si on veut travailler ensemble, on doit être en cohésion. Une agence de développement économique deviendra une chose nécessaire. La lisibilité est également importante, donc une entreprise qui souhaite s'implanter à Béziers doit avoir un contact unique pour faciliter les échanges. »

Agnès Jullian, Présidente directrice générale du groupe Technilum :
« L'attractivité est le premier moteur du développement économique. Le diagnostic, c'est que ce territoire doit aller dans la prospective et qu'il donne envie de venir ici. Il faut travailler sur un schéma directeur d'aménagement sur la totalité du Biterrois et pas seulement de Béziers. Cela aiderait à attirer des investisseurs, des entreprises et des projets culturels. »

Philippe Robert, Président du Groupement des entrepreneurs Béziers Ouest Hérault : «Des parcs d'activité thématisés ne satisfont pas la demande de tous les chefs d'entreprise locaux. Toutes les activités comme le transport, les wineries, ou autres, sont des projets qui sont parfois difficiles à monter, notamment du point de vue des dossiers d'implantation. »

Thierry Mention, Directeur du pôle prospective de la SEBLi :
« Le territoire du Biterrois a une vraie réserve de foncier accessible. Pour autant, cela ne veut pas dire qu'il faut s'étaler à tout prix. À cela s'ajoutent les projets de parcs d'activité, la confluence des autoroutes, la perspective de nouvelles gares TGV dans le Biterrois et le Narbonnais. En revanche, l'implantation en cœur de ville est une problématique sur laquelle l'état des lieux reste à être engagé. »

Guilhem Gleize, Gérant de Cible Web :
« L'élément qui nous fait rester à Béziers, c'est le cadre pour les collaborateurs, ainsi que le faible coût de la vie. Des parcs d'activité à thèmes ne m'intéressent pas : les entreprises high-tech ne génèrent pas des milliers d'emplois et mes collaborateurs préfèrent rester à proximité du centre-ville. »

Jean-Guy Amat, Directeur du Yelloh Village Le Sérignan Plage, 2ème Vice-président de la CCI Béziers Saint-Pons :
« Notre attractivité passe par le tourisme, et nous avons de l'or bleu (la mer), du soleil, et du foncier peu cher. Cet environnement compte énormément, même si on crée la plus belle des pépites entrepreneuriales. En France, le tourisme, avec 6% du PIB, pèse plus que l'aéronautique et l'automobile confondus. En Languedoc-Roussillon, on monte à 15%. C'est un effet levier de la croissance locale, un vecteur d'image positive. » 


 

Discours d'ouverture de Frédéric Lacas,
Président de la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée 


« Monsieur le Sous-Préfet,
Monsieur le Président,
Messieurs les maires,
Mesdames, Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs les acteurs économiques, Mesdames, Messieurs,

Quel plaisir de nous voir tous réunis ici ce soir.

Je sais que certains se sont organisés pour être présents malgré un emploi du temps chargé.

Que d'autres viennent de loin pour sentir un territoire se réveiller. Et que d'autres encore ont su dépasser l'histoire, leurs histoires, pour venir porter avec nous un regard neuf sur le devenir de nos communes, de nos entreprises et de leurs salariés.

A toutes et tous, un grand merci.

Ce soir, je souhaite qu'on regarde loin, avec clarté et bienveillance, avec créativité et enthousiasme.

Je souhaite qu'on sorte des cadres politiques, économiques et institutionnels traditionnels. Que l'amertume et les excès de quelques politiciens s'estompent pour l'intérêt général, pour l'intérêt de tous.

Qu'on dépasse nos frontières et qu'on rassemble nos énergies pour bâtir un territoire ouvert sur le monde. Ouvert au monde.

Je dis souvent que les hommes et les femmes ont du génie lorsqu'ils rêvent.

Ce soir, mesdames et messieurs, je veux qu'on rêve et qu'on regarde toutes et tous dans la même direction, en voyant grand et loin devant nous.

Je veux qu'on fasse appel à notre intelligence collective pour faire rayonner ce qui fait la force et la richesse de Béziers Méditerranée. Je veux parler bien sûr de ces milliers d'entreprises implantées sur nos terres et de toutes celles qui rêveraient de pouvoir le faire.

Depuis ma prise de fonction à la présidence de l'agglomération, j'ai rencontré chacun des acteurs économiques qui interviendront dans quelques minutes.

Avec la Région, le MEDEF, la CCI comme avec les dirigeants des grandes entreprises présents ici ce soir, nous avons évoqué nos envies, nos visions, nos projets.

Des chemins commencent à se dessiner. Ils nous concernent toutes et tous et nous devons les partager. 

Je ne vous cacherai pas non plus que nous avons parfois dressé le triste constat de trains manqués.

C'est vrai ici, c'est vrai ailleurs : nos territoires héraultais et audois ont été trop repliés sur eux-mêmes, raisonnant en concurrence avec leurs voisins plutôt qu'en complémentarité.

Des projets nous ont échappés parfois simplement par faute d'avoir eu un interlocuteur unique pour aiguiller les porteurs d'affaires. D'autres projets ont été enterrés sans explication rationnelle. C'est l'histoire, ne cherchons pas à la refaire.

Nos racines occitanes, celles-là mêmes qui nous poussent à dépasser nos peurs et nos limites pour avancer, nous ont enseigné la sagesse et la patience. Elles nous ont appris à puiser dans le passé pour construire l'avenir.

C'est cette sagesse que j'appelle de mes vœux pour apaiser un territoire en souffrance.

Pour rendre à Béziers son image d'antan, celle d'une économie prospère et foisonnante. Et lui façonner son visage de demain, celui d'un entrepreneuriat jeune, dynamique et investi.

Ces racines occitanes dont je vous parle sont notre patrimoine commun. C'est en elles qu'on trouve l'audace et la fierté indispensable pour relever la tête et prendre nos responsabilités.

La crise économique que nous traversons ne nous pardonnera rien. Ni l'aigreur, ni l'amertume.

Elle ne tolérera ni l'erreur ni l'approximation. Elle n'acceptera ni les promesses irréalistes ni les faux espoirs.

Cette crise, profonde et multipolaire, nous impose des réponses claires et visionnaires. Dans l'industrie, le numérique, la viticulture, le tourisme, le commerce, la formation, la recherche et développement.

Notre territoire a des atouts considérables qui n'attendent que notre volonté pour exprimer leur grandeur. Pour peser sur notre PIB. Pour créer les richesses et les emplois qui nous manquent tant.

Mesdames, Messieurs, nous avons devant nous de grands chantiers.

Nous portons sur nos épaules le poids des générations à venir. Celles de nos filles et de nos fils, celles de leurs propres enfants.

Que voulons-nous pour eux ? Que pouvons-nous et surtout, que ferons-nous ?

Ces questions, j'ai souhaité qu'on les travaille ensemble pour y répondre ensemble. Dans l'apaisement. C'est là tout le sens de mon engagement politique.

Si nos échanges ce soir tiennent leurs promesses, s'ils sont à la hauteur de nos espérances, ils seront le socle de nos actions futures. La clé de voûte de nos politiques économiques. 

Alors je vous souhaite à toutes et tous une belle soirée, fédératrice, unificatrice, prospère et innovante.

Merci. » 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.