Bessan : la municipalité mobilisée contre le nouveau projet de décharge à Montblanc

Par un courrier daté du vendredi 31 août 2007 et communiqué ce lundi 3…

Par un courrier daté du vendredi 31 août 2007 et communiqué ce lundi 3 septembre 2007, M. Robert Raluy, maire de Bessan, a saisi de nombreuses autorités au niveau départemental au sujet d’un nouveau projet de décharge sur le territoire de la commune de Montblanc. En voici le texte :

Mesdames, Messieurs,

Je tiens à vous alerter sur le projet intitulé « ECOPOLE de la Vallasse », porté par le groupe « Villers Services », ayant fait l’objet d’un arrêté préfectoral signé par M. le Préfet Michel THENAULT avant son départ, en date du 27 juin 2007. Cet arrêté préfectoral, dont la commune de Bessan vient d’avoir connaissance, vise à définir le principe et les conditions de réalisation d’un centre de traitement, de valorisation et d’élimination de déchets ménagers sur le territoire de la commune de Montblanc, dans le cadre d’une procédure de Programme d’Intérêt Général (PIG).

Encore une fois à quelques mois d’échéances électorales, les élus bessanais sont confrontés à de nouvelles tentatives d’installation d’un centre de traitement et de stockage de déchets, certes sur la commune de Montblanc, mais situé à 1.000 mètres des premières habitations de Bessan.

La totalité du projet porte sur une surface de 33 hectares. Il serait constitué d’un centre de tri et de valorisation par méthanisation et compostage de la fraction fermentescible des ordures ménagères, des graisses et des boues, d’un centre de tri des déchets non fermentescible, tous deux associés à une installation de stockage des déchets soit disant « non dangereux ».
L’emprise de la zone de stockage porte sur une surface de 30 hectares, divisée en 4 casiers, pour une capacité de 180.000 tonnes par an, soit 21 années d’exploitation en prévision, et dont la capacité totale de stockage serait de 4.400.000 tonnes (quatre millions quatre cent milles tonnes). L’arrêté préfectoral précise, en outre, que les déchets « non dangereux », issus des deux centres de tri, seraient stockés sous forme de balles enrubannées, permettant de limiter les nuisances.

Ces dernières années, la commune de Bessan, associée à de nombreux partenaires (Etat, Sictom d’Agde – Pézenas, Communauté d’Agglomération, Sivom du canton d’Agde…), a permis la fermeture de décharges et notamment celle dite de la « Garrigue Haute »… située à quelques mètres seulement du nouveau projet. Ces efforts ne doivent pas faire oublier que ce site a accueilli dans les années 1980 des déchets en nombre important, laissant derrière eux nuisances environnementales mais aussi une grande amertume et une forte colère des populations, et principalement celle de Bessan.

Le dossier relatif au nouveau projet de Montblanc est actuellement à la disposition du public, et ce jusqu’au 28 septembre 2007 en mairie de Montblanc, en préfecture de l’Hérault à Montpellier et à la DDE de Béziers, dans le cadre de la procédure de son classement en Programme d’Intérêt Général.

Après avoir consulté le dossier en mairie de Montblanc et en préfecture, les élus bessanais que je représente, vont rapidement se prononcer défavorablement à celui-ci. Une séance du conseil municipal sera prochainement consacrée à ce dossier, et une réunion d’information publique aura lieu le mercredi 12 septembre 2007, à 18h, à la salle des fêtes de Bessan.

Les bessanais n’ont pas l’intention de supporter les lacunes et les manquements des décideurs en matière d’élimination des déchets ménagers et assimilés dans le département de l’Hérault.
La commune de Bessan a déjà joué son rôle en accueillant un centre de stockage dans les années 1980 et elle ne souhaite pas aujourd’hui recevoir les nuisances d’un site situé à proximité de son territoire. Le classement de ce projet en « Programme d’Intérêt Général » serait catastrophique pour le secteur Agatho-Piscénois.

Aussi, je souhaiterai que vous puissiez rapidement vous prononcer sur ce projet. Un dossier est disponible également en mairie de Bessan si vous le désirez. Une réponse de votre part avant le 28 septembre 2007, date de clôture de la mise à disposition du dossier dans le cadre de la procédure du PIG serait préférable. Votre présence à la réunion du 12 septembre 2007 serait également un gage de votre soutien.

La mobilisation contre ce projet s’organise à Bessan et nous espérons vous compter parmi nous.
Le conseil municipal bessanais utilisera tous les moyens (juridique, médiatique et de pression) pour éviter la création d’un tel site aux portes de Bessan en plein cœur du vignoble du Languedoc, au-dessus de la nappe astienne alimentant en eau de nombreuses communes, au centre d’une importante zone touristique et à quelques mètres d’une décharge, que l’Etat comme de nombreux partenaires institutionnels, ont tenu à fermer.

Dans l’attente de votre réponse et en restant à votre disposition, je vous prie de recevoir, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Signé : Robert RALUY
Maire de Bessan

Cette lettre a été adressée aux personnes suivantes :

– M. le Député – Maire d’Agde, Gilles D’ETTORE
– M. le Député – Maire de Saint-Pons de Thomières, Kléber MESQUIDA,
– M. le Sénateur – Maire de Béziers, Raymond COUDERC,
– M. le Sénateur – Maire de Saint-André de Sangonis, Gérard DELFAU,
– M. le Conseiller Général du canton d’Agde, Régis PASSERIEUX,
– M. le Conseiller Général du canton de Servian, Henri CABANEL,
– M. le Président de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, Gilles D’ETTORE,
– Mme et MM. les maires des 19 communes de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée,
– M. le Président de la Communauté de Communes « Pays de Thongue », Raymond BOUISSEREN,
– M. le Président de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée, Raymond COUDERC,
– M. le Maire de Marseillan, Williams MERIC
– M. le Maire de Cers, Gérard GAUTIER
– M. le Maire de Montblanc, Richard NOUGUIER
– M. le Président du SIVOM du canton d’Agde, Sébastien FREY,
– M. le Président du SICTOM de la région Agde – Pézenas, Alain VOGEL-SINGER,
– M. le Président du Syndicat Mixte de gestion de l’Astien,
– M. le Président de la Cave Coopérative « Le Rosé de Bessan », Jean-Marc IBANEZ,
– MM. les directeurs de caves particulières, MM. Michel GRYNFELT et Guy CHICOURAS,
– M. le Co-Président de l’association « Bessan Environnement », Roland FONTAINE,
– Mme la Co-Présidente de l’association « Bessan Environnement », Gilberte RIBO,
– M. le Président de l’association « Cassiopée », Roland FONTAINE,
– M. le Président de l’association « Agathé », Jean RAVAILLE
– M. le Président du Collectif départemental inter associatif DECHETS 34, Robert CLAVIJO
– M. le Président de l’association « CLAPE – LR », Comité de liaison des Associations pour la protection de l’ environnement en Languedoc-Roussillon,
– MM. les responsables des domaines viticoles de la région Agde – Pézenas,
– M. le Président de la fédération héraultaise de l’hôtellerie de plein air.

La municipalité bessanaise, qui regrette une fois de plus de ne pas avoir été consultée sur un tel projet, espère la mobilisation de tous les partenaires locaux pour permettre de contrer la création de cette décharge.

Une réunion publique sera organisée le mercredi 12 septembre 2007, à 18h, à la salle des fêtes de Bessan. Voir l’affiche : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=729

La municipalité de Bessan.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.