Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BEZIERS - Défendre l'Hérault lance un appel contre l'ouverture de surfaces commerciales sur la zone Ouest à Monsieur MESQUIDA, président du Conseil Départemental

Le groupe des élus départementaux Défendre l'Hérault apporte son soutien aux commerçants du centre-ville…

Le groupe des élus départementaux Défendre l'Hérault apporte son soutien aux commerçants du centre-ville de Béziers et plus généralement à tous les commerçants des quartiers de notre ville qui seront immanquablement impactés par l'ouverture de surfaces commerciales sur la zone Ouest (Colombiers, les Brégines…).

Notre territoire est déjà largement pourvu en surfaces commerciales.

Le pouvoir d'achat des gens n'est pas extensible, il stagne depuis plusieurs années.

Donc de nouveaux commerces de périphérie sont inutiles et dangereux pour l'équilibre économique du Biterrois.


Texte de l'appel lancé à Monsieur Mesquida, président du Conseil Départemental

Nicole Zenon
Présidente du groupe
Défendre l'Hérault
Isabelle Desgarets
Marie-Emmanuelle Camous
Henri Bec
Franck manogil
Jean-François Corbière
Conseillers départementaux

Lettre recommandée avec AR                                                                                                              Béziers le 28 janvier 2016

    Monsieur le Président,

Lors de la dernière séance du conseil départemental, au cours du débat d'orientation budgétaire, nous avons proposé comme mesure entrant dans le contexte d'amélioration de la vie des habitants dans le cadre du respect de l'environnement (chapitre V, limitation de l'étalement urbain et soutien aux entreprises), que le représentant de notre assemblée en CDAC s'oppose par son vote à l'extension des surfaces commerciales de périphérie des villes qui exprimeraient leur refus de tels aménagements.
Vous connaissez sans doute bien cette question. Ces zones contribuent à la désertification des centres-villes et entrainent toutes les conséquences néfastes pour les communes et les habitants. Pour mémoire, un petit commerçant crée un emploi lorsqu'il arrive à environ 180 000 euros de chiffre d'affaire hors taxes. Par la suite il crée un emploi pour chaque augmentation de 60000 euros suivant la nature de son activité. Par comparaison une unité commerciale de la grande distribution crée un emploi pour 400000 euros de CA, parfois plus. Donc les emplois perdus en ville ne sont pas, loin s'en faut, compensés par ceux prétenduement créés par ces commerces impersonnels de périphérie. En outre, les emplois qu'ils proposent sont souvent des temps partiels et foulent aux pieds les principes élémentaires de la vie familiale en ouvrant le dimanche ou lors des jours fériés.

Les deux prochaines CDAC qui intéressent l'Ouest de notre département, les 9 et 18 février prochains, vont statuer sur deux demandes d'ouvertures et une extension dans la proche périphérie biterroise.

Bien sûr, les commerçants Biterrois, la Chambre de commerce et la mairie de Béziers ne sont pas favorables à ces créations.
Vous n'êtes pas sans savoir que Béziers et son territoire sont déjà largement pourvus en commerces de périphérie dont aucune catégorie ne manque à l'appel. Il n'est donc pas nécessaire d'en rajouter.

Pour cette raison, nous vous demandons de bien vouloir donner à l'élu qui représentera le Conseil Départemental à la CDAC la consigne de voter non à ces demandes.

Comptant, au nom de l'ensemble des habitants du territoire biterrois, sur votre compréhension et votre solidarité, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l'expression de nos meilleures salutations.

Pour le groupe,
Nicole Zénon 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.