Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

BEZIERS - Robert Ménard fait le point sur le déconfinement

Comment la Ville s’est fournie en masques ? Dès le début de la crise sanitaire, nous nous sommes souciés de la protection de notre population en commandant des masques en tissu. Nous avons alors frappé à toutes les portes, mobilisant les associations et les professionnels sur place, chez nous, nous rendant également à l’étranger – […]

Comment la Ville s’est fournie en masques ?

Dès le début de la crise sanitaire, nous nous sommes souciés de la protection de notre population en commandant des masques en tissu. Nous avons alors frappé à toutes les portes, mobilisant les associations et les professionnels sur place, chez nous, nous rendant également à l’étranger – chez des fournisseurs espagnols bien connus des entreprises biterroises. Il était hors de question d’attendre, les bras croisés, que d’autres fassent éventuellement le travail à notre place. Une méthode payante : Béziers a été la première ville de France à distribuer des masques à toute sa population. D’ailleurs, nous en fournirons d’autres dès cette semaine : du 12 au 17 mai, les Biterrois pourront venir en chercher dans une dizaine de points de distribution. Ils recevront un courrier par la poste à partir de ce lundi pour leur expliquer la marche à suivre.

Ce n’était pas à l’État de faire ce travail ?

Quand nous passons ces commandes et mobilisons tous nos bénévoles, nous sommes au début du mois d’avril. Les représentants de l’État dans le département expliquent alors que ces masques sont « inutiles », voire « dangereux ». Depuis, ils ont changé d’avis. En réalité, faute d’avoir les moyens d’en fournir à tous les Français, les pouvoirs publics se cachent derrière des excuses pseudo-scientifiques pour justifier leurs carences. Des pouvoirs publics qui utilisent aujourd’hui les mêmes arguments – c’est « inutile », disent-ils – pour nous empêcher de proposer des tests à tous les personnels (enseignants, ATSEM, auxiliaires de vie scolaire…) de nos écoles et de nos crèches. En attendant de changer d’avis, une fois de plus.

Aujourd’hui, vous proposez des masques aux habitants des communes des alentours…

De nombreuses communes du Biterrois ont fait le même travail que nous et ont distribué des masques à leurs administrés. D’autres n’en ont pas les moyens ou attendent toujours les masques promis par les uns ou les autres. Or, la période de déconfinement approche et chacun a besoin de se protéger. Les masques seront même obligatoires dans les transports en commun, par exemple. Grâce au travail absolument remarquable de nos services, nous disposons de plus de masques que nous n’en avons aujourd’hui besoin. D’où la proposition d’en offrir aux habitants de la trentaine de villages du Biterrois. C’est un geste de solidarité. Mais aussi de bon sens. Le virus ne connaît pas de frontières. Nous sommes tous dans le même bateau. Et nous nous en sortirons tous ensemble.

Certains élus grincent des dents…

L’heure n’est pas aux calculs politiques. À Béziers, les élections sont derrière nous. Les Biterrois ont dit leur choix. Et sans ambiguïté, au vu des résultats… La seule chose qui compte : protéger au mieux nos concitoyens. Nous l’avons fait à Béziers – le directeur du Centre hospitalier ne cesse de nous remercier de la vigueur de notre réaction au coronavirus : instauration du couvre-feu, distribution de masques, thermomètres dans toutes les écoles, etc. – et si nous pouvons aider les autres… C’est le rôle de la « ville-centre », comme on dit dans le jargon administratif. C’est son devoir comme chacun le comprendra. Quand on peut, on partage ! On l’explique à nos enfants. On le met en pratique quand c’est possible. C’est notre ligne de conduite.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.