BEZIERS - TRANSFERT DE COMPÉTENCE SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES : POURQUOI LA VILLE DE BÉZIERS REFUSE

Lors d'un vote à l'Agglo le 22 juillet dernier, si les élus communautaires de…

Lors d'un vote à l'Agglo le 22 juillet dernier, si les élus communautaires de la Ville de Béziers se sont prononcés en faveur du transfert de compétence sur la lutte contre le changement climatique et le développement des énergies renouvelables, c'est sur la foi d'informations imprécises, voire mensongères. Il leur avait en effet été expliqué qu'un refus nuirait gravement aux finances de l'Agglo. Or il n'en est rien.

En réalité, l'opposition au transfert de cette compétence n'aura aucune incidence sur l'obtention des aides financières accordées à la CABM dans le cadre de l'appel à projets “Territoire à énergie positive pour la croissance verte”. Elle restera évidemment éligible à l'enveloppe de 2M€ allouée par l’État.

Suite à plusieurs échanges téléphoniques ce week-end avec Gérard Abella, vice-président de l'Agglo en charge de ces questions, une lettre lui a été adressée pour préciser notre position, position qu'il a parfaitement comprise.

Il faut toutefois souligner que la vacance à l'Agglo ne favorise pas le dialogue : son président n'a pas réuni le bureau communautaire depuis le 28 novembre, la prochaine réunion n'étant prévue que le 16 janvier…

Enfin, il convient de rappeler qu'il n'est pas nécessaire de passer par l'échelon communautaire pour coopérer entre communes. Les relations directes entre villes existent bien évidemment (sur la police municipale, par exemple) et se passent sans problème.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.