CCI ET FEDERATION PRIORITE CENTRE VILLE UNIS POUR REFUSER LES NOUVEAUX CENTRES COMMERCIAUX

La CCI et la Fédération Priorité Centre-Ville en phase pour défendre l’emploi : « Les acteurs…

La CCI et la Fédération Priorité Centre-Ville en phase pour défendre l’emploi :

« Les acteurs économiques unis pour refuser les nouveaux projets commerciaux en périphérie de Béziers »

Vendredi 5 février

La Fédération Priorité Centre-Ville souhaite manifester son plein et entier accord avec la position très claire exprimée ce matin par Daniel Galy, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Béziers – Saint-Pons, qui s’est dit défavorable aux demandes de créations et d’extension de zones commerciales à l’Ouest de Béziers (supermarché Casino, galerie Oppidum, hypermarché des Brégines).

La Fédération souhaite insister sur le fait que, dans le contexte actuel alors que de nombreux centres-villes et centres-bourgs du Biterrois sont en grande difficulté, créer de nouveaux commerces, c’est tuer ceux qui existent déjà.

D’une part, toutes les communes du Biterrois disposent de commerces en nombre dans leurs alentours. Tous les types d’activités et quasiment toutes les enseignes sont représentés sur notre territoire. Implanter de nouveaux commerces n’a donc aucune valeur ajoutée. Ils ne feraient que renforcer la concurrence avec les commerces déjà existants, qui sont déjà mis en difficulté par Internet.

D’autre part, comme l’a bien souligné Daniel Galy, l’offre commerciale sur notre territoire est complétement saturée. Et la demande – elle – n’est pas extensible. Dans ce contexte, de nouveaux commerces ne pourraient fonctionner qu’en cannibalisant les anciens commerces.

Enfin, même si les promoteurs osent prétendre le contraire, ces trois projets représentent une grave menace pour l’emploi local. Faut-il encore le rappeler : chaque emploi créé en périphérie détruit en moyenne trois emplois en centre-ville. Et pour cause : les zones commerciales constituent une concurrence face à laquelle les commerces de centre-ville résistent difficilement. Si l’un de ces trois projet voit le jour, beaucoup de commerçants seront amenés à déposer le bilan, entrainant des licenciements en masse que ne compenseront pas les emplois précaires créés par les grandes surfaces.

Aujourd’hui, la quasi totalité des acteurs économiques présents sur le territoire partagent cette analyse et s’inquiètent de l’implantation de nouvelles zones commerciales dans le Biterrois. Nous espérons que cette unanimité convaincra les élus qui siègeront en CDAC les 9 et 18 février prochains à voter contre les projets Oppidum, Casino et Brégines. Il en va de l’intérêt de tous les acteurs présents sur notre territoire.

Par ailleurs, nous demandons M. Gilles D’Ettore, Président du SCoT, qu’un Document d’Aménagement Artisanal et Commercial (DAAC) soit intégré au SCoT. Notre territoire a besoin de règles du jeu en matière d’aménagement commercial.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.