CPF : un nouveau droit pour les salariés en formation

Installé à Montpellier, Pierre Soyez, consultant en évolution professionnelle et créateur d'Orient'action®, saisit l'opportunité de la mise en application, à compter du 1er janvier 2017, de la loi El Khomri, qui réforme le Compte personnel de formation, pour faire le point sur les nouveaux droits des salariés.

Faisant suite à la nouvelle loi El Khomri, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2017,  le Compte Personnel de Formation (CPF) permet aux salariés d’obtenir de nouveaux droits. En effet, à présent, un salarié, ayant moins de cinq ans d’ancienneté peut réaliser un bilan de compétences dans le cadre du CP. Cela va permettre à tous les salariés de bénéficier de cette prestation.

Quels sont ces nouveaux droits ?

Désormais tous les salariés pourront réaliser un bilan de compétences dans le cadre du CPF. Une vraie aubaine, car auparavant, les salariés qui avaient moins de cinq ans d’ancienneté, ne pouvaient voir financer cette prestation, et son accès était restreint par des démarches administratives complexes. Le CPF prévoit de pouvoir réaliser un bilan de compétences sans avoir à en informer son employeur. Cela va permettre au plus grand nombre de salariés de bénéficier de cette prestation, qui permet de sécuriser son parcours professionnel en identifiant notamment les métiers les plus porteurs.

A quoi sert le bilan de compétences ?

L’objectif du bilan de compétences est de permettre aux salariés de piloter leur carrière. Aujourd’hui, dans un contexte de crise, il est important de faire les bons choix d’orientation. Il faut aussi se former régulièrement pour se professionnaliser et développer des compétences recherchées par les entreprises. L’expérience a montré que les personnes qui avaient réalisé un bilan de compétences avaient un parcours professionnel mieux sécurisé, une meilleure rémunération et de meilleures possibilités de carrière. C’est aussi un moyen sûr de réussir une reconversion professionnelle.

3 exemples récents :

Marc, 36 ans, est devenu rédacteur/correcteur professionnel après la fermeture de son magasin de centre-ville ; Emilia, 32 ans, a créé son emploi en ouvrant une agence de garde d’enfants spécialisée dans les langues étrangères ; Antoine, 52 ans, est devenu formateur dans un CFA après une carrière de vingt ans dans le BTP.

De nouveaux droits en matière de VAE

L’accompagnement à la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) était déjà éligible au CPF. Ses modalités d’accès sont facilitées. Une année d’expérience (contre trois ans auparavant) est maintenant demandée pour y prétendre. Cette réforme va dans le bon sens, car elle va permettre à des personnes qui n’avaient pas de diplôme d’en obtenir un. Or, on sait que le diplôme est déterminant pour trouver un emploi. Le diplôme, en France, est une manière de voir ses qualifications reconnues. Cela impacte également le niveau de rémunération.

Pierre Soyez Orientaction

 

Pierre Soyez,
consultant en évolution professionnelle
et créateur d’Orient’action®

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.