L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Economie

ECONOMIE - De la SEBLI à Viaterra, les 10 faits marquants du dernier mandat 

Viaterra, ce nom ne vous est peut être pas inconnu mais difficile en réalité de connaître la palette de métiers qui se cache derrière cette société d'économie mixte, forte de 25 personnes qui développe un véritable savoir-faire en matière d'aménagement et de promotion des espaces urbains dans le grand biterrois et même au delà.. Organisée en société […]

Viaterra, ce nom ne vous est peut être pas inconnu mais difficile en réalité de connaître la palette de métiers qui se cache derrière cette société d'économie mixte, forte de 25 personnes qui développe un véritable savoir-faire en matière d'aménagement et de promotion des espaces urbains dans le grand biterrois et même au delà..

Organisée en société d’économie mixte détenue à 70 % par des collectivités publiques  et à 30 % par des fonds privés, elle accompagne les collectivités et les investisseurs, depuis plus de 50 ans ( ex-SEBLI) dans la définition et la réalisation de projets d’aménagement dans l’intérêt général.

Récemment, son directeur Thierry Boucher et son Président Frédéric Lacas ont tiré les grandes lignes de la mandature écoulée (2015-2019) en dressant les actions réalisées en matière de développement économique, d'habitat et peuplement, d'équipements et cadre de vie.

Une nouvelle organisation

Depuis l'arrivée de son nouveau directeur en 2015, la société a pris de nouvelles orientations afin de s'adapter à la conjoncture économique et mieux répondre aux besoins locaux. 

Cela est tout d'abord passé par un changement de nom : consécutivement à l’audit interne de 2015, il était devenu nécessaire et d’identité visuelle, ainsi qu’une refonte de tous les supports de communication, notamment du site internet. Depuis le 21 novembre 2016, la SEM désormais baptisée Viaterra a fait peau neuve pour traduire son nouveau positionnement, véhiculer les nouvelles orientations stratégiques définies et renouveler son engagement en transparence auprès de ses partenaires. 

La société a également été profondément réorganisé afin de mieux valoriser la compétence de ses collaborateurs constitue la force vive de Viaterra. L'idée était de tendre  vers une culture du résultat et de la satisfaction client, sans perdre la notion fondamentale d’intérêt général et d’éthique. Refonte de l’organigramme, recrutement de nouveaux collaborateurs avec une moyenne d’âge de 30-35 ans, démarche de management, certifiation ISO 9001 obtenue en 2017 et renouvelée depuis, toutes ces mesures ont permis de structurer cette exigence de performance orientée client, d’amélioration continue et d'esprit d'entreprise.

De multiples réalisations

Vente de l’ancien IUT:  Ce bâtiment énergivore nécessitait d’importants travaux de mise en conformité et ne pouvait être recyclé pour d’autres usages que sa destination initiale de locaux d’enseignement. Jusque là occupé par un locataire indélicat ne s’acquittant pas de ses loyers, un accord a pu être trouvé grâce à l'action conjointe de Viaterra, la Ville, l’Agglo et un promoteur. Ainsi, en lieu et place du bâtiment à déconstruire et en utilisant une parcelle adjacente, un projet ambitieux de locaux d’enseignement supérieur privé, complété par une résidence intergénérationnelle seniors et étudiante de 20 000 m² va être réalisé.

Création d’un nouveau domaine de compétence : compte tenu de la réduction de la commande publique, il était important que Viaterra diversifie son portefeuille d’activité en direction d’opérations propres de co-promotion immobilière et de gestion d’actifs. Cet investissement a trouvé un écho favorable, à travers la réalisation du programme de logements sociaux sur Sérignan puis du mandat privé auprès de I’ APF pour la création de sa résidence sur le parc de Mazeran. 

Relance de la politique de commercialisation des parcs économiques : Conformément à ce qui a été décrit dans le bilan opérationnel de l’activité, 50 hectares de terrains à vocation économique ont été cédés au cours des 5 années écoulées, permettant d’augmenter de plus de 80 % le produit des cessions par rapport au précédent mandat. 

Signature du NPNRU et de la charte Action Coeur de Ville : suite aux études du protocole de préfiguration du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain, Agde et Béziers ont été intégrées dans la liste des 222 villes retenues au plan Action Coeur de Ville. Lancé fin 2017, ce plan répond à une double ambition, améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle de moteur de développement du territoire de ces dernières. Ce dispositif vise une implication transversale de tous les acteurs nécessaires aux projets de redynamisation des centres dans les toutes les dimensions (habitat, commerces, transports, etc.). Ce plan de revitalisation des centres-villes qui va bénéficier de plus de 5 milliards d’euros, mobilisés sur 5 ans, trouve pour Agde et Béziers, dont les conventions cadre ont été signées en 2018, sa traduction opérationnelle dans les conventions pluriannuelles du NPNRU à signer fin 2019.

Relance de la ZAC de l’Hours : Cette concession emblématique de la Ville de Béziers, visait à restructurer entièrement un ensemble urbain dégradé vers une entrée de ville dynamique et attractive, avec notamment la création du Polygone. Elle a été complétée par la construction de la Cité judicaire , la réalisation de la CPAM, le programme mixte d’EHPAD avec logements et bureaux, une résidence seniors, un programme de bureaux, commerces et logements Emergence et un projet d’hôtel. 

Liquidation du contentieux de Vias : depuis 15 ans, un lourd contentieux opposait la ville de Vias à la SEBli, nécessitant de nombreuses décisions de justice, au tribunal administratif d’appel de Marseille puis en cours de cassation à Paris. Des contacts avec le Maire de Vias, sur les bases de la recherche d’un compromis global a permis en décembre dernier de trouver un accord gagnant-gagnant et de mettre fin à ce contentieux

Un territoire d’intervention élargie: Historiquement, la SEBli réalisait l’essentiel de son activité sur le territoire de Béziers et disposait d’une antenne sur Sète (La SA-Elit). Après le retrait de cette dernière en 2014, il était important pour Viaterra d’élargir son  périmètre d’intervention afin d'éviter une trop grande concentration du carnet de commande et un risque de mono-clientélisme. Ainsi, des projets sont intervenues sur sur Fleury d’Aude, Lamalou-les-Bains, le Grand Narbonne, le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, Carcassonne Agglo ainsi que sur l’Agglo voisine Hérault Méditerranée. 

Un bilan positif

On le constate, le mandat 2015-2019  de Viaterra s'achève sur un bilan d'actions très positif pour le territoire en matière de développement économique et également pour la société elle-même puisque Viaterra a enchaîné cinq années consécutives de résultat positif, avec un résultat d’exploitation amélioré et une baisse de son niveau d‘endettement.

Après les élections municipales et communautaires de mars 2020, un nouveau mandat démarrera pour cette société afin de continuer à développer son savoir-faire en matière d'aménagement et de promotion des espaces urbains.

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.