Encore une étoile au Cap d'agde

 "Cette fois ci, ce n'est pas au Palais des congrès ni à Balneocap qu'est…

 “Cette fois ci, ce n’est pas au Palais des congrès ni à Balneocap qu’est allé la nouvelle étoile du Cap d’agde.
Ce n’est pas en mer qu’elle a été vue par un pêcheur, ni en haut du Mont ST LOUP dans notre ciel d’été.
Sur les traces d’une autre Star ,au prénom d’ Adriana, elle a pris le chemin du “Camping Village Club Mer et SOleil”.
Cet Hotel de Plein Air qui a vu le jour en 1967 a reçu son nouvel arrété de classement par la prefecture , le plaçant parmis les meilleurs puisqu’il vient d’avoir sa qautrième étoile.
Cet arrété donne au Cap d’Agde son deuxième camping 4 étoiles, confortant la démarche de recherche qualitative de certains professionnels de la station.
Mais cette étoile est chargée d’histoire .
Cette histoire,celledu camping mer et soleil est un peu l’histoire de Jean de Florette.
En 1964, alors que le Cap d’Agde n’existait pas, Roland Bedrines vigneron de son etat acheta  2 hectares de vieille vigne sur la route de Rochelongue. Autant dire au bout du monde,car dans cette zone ce n’était que ,friche, marais et vieille vigne. Il arracha et replanta de jeunes pieds espérant les voir pousser pour recolter dans quelques années . Mais c’était sans compter sur l’action du soleil, le terrain sabloneux et le besoin en eau des jeunes pieds de vigne. 
Pour essayer de les faire prendre,c’est avec le tracteur et la citerne qu’il commença à faire plusieurs rotation par jour entre  le cimetière, seul point d’eau à cette époque, et cette terre ,pour leur apporter leur ration quotidienne ..
Mais la vigne ne resista pas et il fallut se résigner à la voir se dessécher au soleil.
 L’année d’après il y planta des asperges,fit des palissades de roseaux…et recommença d’aller chercher de l’eau; pour le même résultat. les griffes d’asperges se desséchérent sous notre soleil meridional.
Et soudain ce fut l’idée. Les médias parlaient de “civilisation des loisirs, il existait déjà trois camping en Agde, et pourquoi pas faire de cet endroit un lieu acceuillant pour recevoir des campeurs.
C’est donc en 1967 qu’ouvrit le camping Mer et Soleil sur deux hectares, avec déjà un classement en deux étoiles. Les travaux avaient étés des travaux de forçats puisqu’il n’existait à cette époque ni eau de ville ,ni electricité ,ni égouts sur ce secteur .
C’est donc ,avec un groupe electrogène que l’électricité fut produite, avec un forage que l’eau fut donnée, et avec un epanchement autonome que les égouts furent traités.
Ce n’était en fait que le début de longues nuits blanches passées à réparer le groupe électrogène qui décidait de tomber en panne sans prevenir, suprimant d’un seul coup ,l’electricité et l’aprovisionnement en eau.
Ce n’était que le début de petites saisons qui obligeait Roland Bedrines à enchainer l’accueil des premiers campeurs avec les vendanges.
A cette époque il fallait toujours courrir : pour aller chercher des blocs de glace, pour alimenter les galaciaires des 30 premiers campeurs, pour distribuer le pain acheté en ville , pour aller jeter les poubelles avec le tracteur et la remorque…mais c’était aussi le temps où la convivialité prenait tout son sens. Le temps où il y avait toujours un campeur pour venir donner un coup de main, ou pour vous inviter à partager la grillade, le temps où il y avait toujours quelqu’un pour vous aider à monter votre tente ,ou si vous étiez un peu plus fortuné, vous aider à pousser votre caravane.
Les arbres plantés n’étaient pas plus gros que les bambous sauvages ,et le camping ressemblait  plus à un grand champ où les enfants essayaient d’attraper les sauterelles qu’à un Hotel de Plein Air.
-1969,  voit la naissance du cap d’agde, mais on est encore loin de Rochelongue .
-1980, l’electricité est arrivée jusqu’à Rochelongue et l’eau aussi. Et en soit cela devient une révolution .
C’est  le début d’autres besoins. Les campeurs ne se contentent plus de la mer et d’un emplacement ombragé .C’est donc la creation de la piscine sur le camping . Mais ils demandent plus: une vraie superette car il faut faire 3kms pour faire ses courses dans les magazins d’agde. Pas encore de supermarché en ville. 
Le vieux grangeot de la vigne perd donc sa vocation d’epicerie et une épicerie digne de ce nom est construite.
Le grangeot , lui, devient cuisine du petit restaurant et on remplace “le tourne disque par une sono pour animer le bal de la semaine.
-1994, c’est la deuxiéme generation qui prend la relève en la personne de Jean-Marie Bedrines, le neveu du fondateur.
Les moyens de communication ont changés, le Cap d’Agde est connu, les methodes de gestion changent et après la pèriode de creation vient la pèriode de developpement.
En 15 ans le camping va connaitre de profonds bouleversements.
C’est l’implantation de Mobil Homes qui va creer des emplois et un alongement de la saison estivale.
 C’est l’implantation ,de tobogans aquatiques, d’un cours de tennis,de nouveaux batiments à l’aspect méridionnal,de nouveaux services qui iront jusqu’à la creation l’année dernière d’un centre Spa Balneo, haut de gamme, où quelques vedettes de passage au Cap d’Agde viennent y vivre des moments de zenitudes.

Cette quatriéme étoile, ce n’est donc pas qu’un classement ,mais la reconnaissance de toute l’energie, de toute la sueur, de tout le travail de deux generations ,qui ont fait de ce petit bout de mauvaise vigne un très beau Camping Village Club ,  Le Yelloh Village Mer et Soleil.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719064629885036429206.jpg

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719064740885036429219.jpg

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719064709885036429209.jpg

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.