France : une première femme contaminée par la variole du singe

Le bulletin de Santé publique France annonce 277 cas en France. Aucun décès n'est à déplorer pour le moment.

Santé publique France annonce “277 cas confirmés de variole du singe ont été rapportés en France : 195 en Ile-de-France, 16 en Occitanie, 14 en Auvergne-Rhône-Alpes, 16 en Nouvelle-Aquitaine, 12 dans les Hauts-de-France, 12 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, 6 en Normandie, 1 en Centre-val de Loire, 1 en Bourgogne-Franche-Comté, 1 en Grand-Est et 3 en Bretagne.

Parmi ces cas, le bulletin d’information fait part d’un “premier cas féminin qui a été confirmé, dont le mode de transmission est en cours d’investigation, et tous les autres sont des hommes.

Contaminations et signes de la maladie

Les investigations des autorités sanitaires permettent de préciser que “parmi les cas investigués, 78 % ont présenté une éruption génito-anale, 75 % une éruption sur une autre partie du corps, 70 % une fièvre et 69 % des adénopathies. Parmi les cas investigués, 11 sont immunodéprimés ; aucun n’est décédé”.

A ce jour, comme dans les autres pays d’Europe, ces cas sont survenus majoritairement, mais pas exclusivement, chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, sans lien direct avec des personnes de retour de zone endémique. La majorité des cas rapporte des partenaires sexuels multiples. La plupart des cas investigués déclarent ne pas pouvoir identifier la personne qui les aurait contaminés. Enfin, 38 des cas investigués sont des cas secondaires.”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.