Hérault : confinement des volailles pour freiner l’influenza aviaire

La maladie virale et très contagieuse Influenza aviaire touche les oiseaux et les animaux de basse-cour. La taux de mortalité peut atteindre 100 %.

L’augmentation de cas d’Influenza aviaire dans toute l’Europe impose une série de mesures pour toutes les personnes propriétaires de volailles ou d’oiseaux captifs dont l’utilisation n’est pas commerciale. Il est fortement recommandé de confiner les volailles ou de placer un filet de protection sur la basse-cour ou le lieu de vie des animaux. Au final, c’est une surveillance quotidienne qui est demandée aux détenteurs de volailles.

Les symptômes

Le virus transmissible à l’ensemble des espèces d’oiseaux sauvages ou domestiques, provoque des symptômes d’ordre respiratoire, digestif ou nerveux. Il peut se traduire par une simple perte d’appétit. Quoiqu’il en soit, une mort plutôt rapide attend la grande majorité des cas avérés. C’est pourquoi cette surveillance rapprochée est demandée aux propriétaires. En effet, la transmission du virus est possible par le contact direct entre oiseaux, ou le contact indirect via un véhicule, du matériel, une personne, les déjections…

En cas de mortalité anormale

Si les propriétaires de volailles observent un phénomène de surmortalité, il doivent déposer les cadavres dans un réfrigérateur en faisant bien attention de les isoler et de les protéger. Ils doivent ensuite contacter au plus vite leur vétérinaire ou la direction départementale en charge de la protection des populations.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.