Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

HÉRAULT - L'association SOS homophobie Languedoc-Roussillon se mobilise

  La Journée du souvenir trans (Transgender Day of Remembrance TDoR) se tient internationalement le…

 

 

La Journée du souvenir trans (Transgender Day of Remembrance TDoR) se tient internationalement le 20 novembre. Elle fait vivre le souvenir des personnes assassinées ou poussées dans la mort par la transphobie, c’est-à-dire le refus de l’existence et la haine des personnes trans.

 

Interpeller les consciences

L'association SOS homophobie Languedoc-Roussillon se mobilise en cette journée. “Aujourd’hui, en France et partout dans le monde, les personnes trans sont discriminées. L’imposition d’obstacles successifs les enferme brutalement dans une grande précarité sociale. Les personnes trans sont de plus en plus victimes d’agressions et de meurtres, et sont freinées dans leur accès aux droits” affirme le porte parole de cette association qui souhaite “interpeller les consciences”.

“Depuis plus de vingt ans, le 20 novembre, la Journée du souvenir trans (TDoR – Transgender Day of Remembrance), marque le moment où nous saluons la mémoire des personnes trans que la haine et l’indifférence nous ont arrachées et dénonçons les meurtres et les assassinats dont elles ont été victimes. Aujourd’hui encore, la transphobie humilie, menace, discrimine, blesse et tue. 

Parce que nous croyons aux valeurs de fraternité et de dignité, parce que nous sommes attaché-e-s au respect des droits humains et que nous sommes engagé-e-s pour la pleine inclusion des personne trans dans notre société” défend le mouvement.

La transphobie se nourrit des discriminations de tout ordre faites aux personnes trans que ce soit en termes d’accès au droit, à la santé, au travail, au logement ou encore à des conditions d’incarcération. La transphobie alimente aussi la précarité et la paupérisation dont sont victimes les personnes trans au quotidien. Une situation qui ne fait que s’aggraver avec la crise sanitaire.

En ce 20 novembre 2020, nous défendons le respect des droits humains et leur stricte application à tous et toutes ,dans une société qui doit cesser de faire semblant. Assurer l’inclusion des personnes trans, c’est assurer leur sécurité et les préserver de toute la haine qui les tue en France et dans le monde, en ce 20 novembre, nous pensons aussi aux invisibles, aux personnes trans qui n’ont pas pu témoigner ou qui n’ont pas trouvé la force de le faire ou qui, tout simplement, n'ont pas été entendues. Cette journée est aussi la leur” précise J. Pascot dans un communiqué envoyé la presse.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.