Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

HÉRAULT - Qui a bien pu vandaliser la croix qui trônait magistralement au sommet du pic Saint-Loup ?

   Le crucifix en fer de 900 kg et 9,50 mètres de haut qui tronait…

 

 

 

Le crucifix en fer de 900 kg et 9,50 mètres de haut qui tronait magistralement sur le sommet du pic Saint-Loup à 628 mètres d'altitude n'est plus. L'oeuvre d'un chalumeau et d'un ou plusieurs individus ont eu raison de cette dernière.

Un acte revendiqué

Il semblerait que certains aient profité des derniers jours du confinement pour mettre en action un bien triste plan, la destruction de la croix qui ornait le sommet du pic Saint-Loup. La croix en fer paraît avoir été découpée au chalumeau à sa base comme le montrent certaines photos.

Un acte qui a été revendiqué par des tags « Pic Laïque » et « Witch Power » ne laissant que peu de doute sur les intentions christianophobes des vandales.

L'emblème du Languedoc héraultais, visible depuis Montpellier par temps clair, penche dangereusement dans le vide en haut d'une falaise de 300 mètres.

Des traces de roues de quad ont été retrouvées à proximité. Une enquête est menée actuellement par la gendarmerie.

Retrouvez le reportage de France 3 réalisé sur place.

 

Le pic, notre montagne sacrée

Si le pic Saint-Loup est surtout connu aujourd’hui pour être un lieu de tourisme, de randonnée, d’escalade (et de vignoble), la montagne garde un caractère sacré qui ne doit certainement pas plaire à quelques extrémistes de la laïcité affirme le site lengadoc info

Le nom du pic lui-même est d’origine légendaire. Il se dit que Loup était un chevalier de la famille de Roquefeuille-Anduze. Lui et ses deux frères, Guiral et Clair, étaient amoureux de la même jeune fille lorsqu’ils partirent à la Croisade. A leur retour de Terre Sainte, la pauvre fille était morte de chagrin. Aussi, les trois chevaliers décidèrent de consacrer leur vie à Dieu en devenant ermites au sommet de trois pitons de la région. C’est ainsi qu’apparurent les noms du mont Saint-Clair à Sète, du rocher de Saint-Guiral dans les Cévennes et du pic Saint-Loup.

Depuis le haut Moyen Âge jusqu’au 19 ème siècle, le pic Saint-Loup a été la demeure de nombreux ermites. Une présence qui faisait de cette montagne un lieu saint pour les habitants des villages aux alentours. Le sentier était d’ailleurs jalonné par un chemin de croix qui était emprunté par les pèlerins.

C’est en 1911 qu’une croix de fer vint remplacer celle en bois.

 

pic croix

En 1989, des vandales eurent déjà l’idée de scier la croix, créant alors une profonde indignation dans les villages voisins. Une indignation si forte qu’il fallu à peine dix jours pour que le Conseil Général de l’époque (pourtant de gauche) réinstalle la croix.

pic h%C3%A9lico

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.