Immobilier : une soirée de gala pour le projet Carrousel Gambetta Montpellier

Le Carrousel du cours Gambetta à Montpellier, qui fut un temple protestant pendant 135 ans, sera demain, un espace social, culturel et artistique composé de 53 appartements, d’une salle de conférences de 200 places, d'un studio radio et d'une salle de rédaction. La Fondation du protestantisme qui préfigure le fonctionnement du Carrousel en organisant des “Matinales“, propose également une soirée de gala - avec notamment l'économiste François Lenglet, Louis Picamoles, Christophe Carniel et Sara Asselin - le 23 mai prochain au Domaine de Verchant, à Castelnau-le-Lez, pour faire connaître le projet.

Une conférence de François Lenglet

Grâce à son hétérogénéité, le projet du Carrousel est un terrain propice à l’émergence d’idées. Cette plateforme dont l’esprit dépasse la simple cohabitation, parie sur une collaboration productive. Cette conviction, les responsables du Carrousel (http://le-carrousel.fr) la mettent d’ores et déjà en oeuvre en organisant des “Matinales“. Des personnes de divers horizons se rassemblent pour faire face de manière prospective aux défis du monde d’aujourd’hui. Pour aller plus loin, ils organisent une soirée de gala le 23 mai à 19 heures au Domaine de Verchant, à Castelnau-le-Lez. Le journaliste François Lenglet, spécialiste de l’économie sur France 2 et auteur du livre “Tant pis ! Nos enfants paieront”, prix du livre d’économie 2016, y animera une conférence sur le thème “Faut-il croire à la disparition du travail ?“.

Des personnalités du sport et de l’économie

François Lenglet sera accompagné des deux ambassadeurs du Carrousel, Etienne Leenhardt, directeur adjoint de l’information de France 2, et Louis Picamoles, joueur international de rugby. De leur côté, Christophe Carniel (patron de la société Vogo spécialisée dans la création d’applications dédiées au monde du sport et président de l’Agence de l’Innovation en Occitanie) et Sara Asselin (directrice du pôle Insertion par l’activité économique et l’emploi de l’association Gammes) questionneront François Lenglet à partir de leur expérience. Ce sera l’occasion d’échanger sur une préoccupation : les technologies numériques, l’intelligence artificielle, “l’ubérisation“ débouchent sur une mutation profonde du travail et de notre relation à celui-ci. Face à ces évolutions, comment vont réagir celles et ceux qui sont déjà en marge ? Et celles et ceux qui les accompagnent (associations, éducation, formation, etc) ? Sommes-nous prêts, c’est à dire formés pour ce changement et nos enfants paieront-ils le prix de nos choix ?

Il est encore possible de s’inscrire à cette soirée de gala par courriel (gala.2017@le-carrousel.fr) ou par téléphone (07 85 38 97 53).

Immobilier Carrousel Gambetta montpellier 752

Le projet du Carrousel Gambetta : un véritable “life lab“

Le projet immobilier concerne le temple du cours Gambetta et un bâtiment voisin donnant sur la rue Louise- Guiraud. Le temple, dont l’entrée se fait par la rue Brueys, est situé en face de la station Saint-Denis des lignes 3 et 4 du tramway montpelliérain. C’était initialement un manège équestre —d’où le nom de Carrousel— devenu un temple en 1882 et auquel se sont ajoutés ensuite des locaux administratifs et sociaux. A la place sera construit un double bâtiment neuf au gabarit des immeubles voisins et pour une surface totale de 3.500 m2. Côté cours Gambetta, l’immeuble comptera quatre étages et, côté rue Louise-Guiraud, deux étages. Une double passerelle reliera les deux bâtiments au-dessus d’un patio intérieur.

Les deux premiers niveaux du bâtiment principal seront dédiés aux activités culturelles, sociales et spirituelles. Ainsi, au rez-de-chaussée, une grande salle de 200 places pourra accueillir des spectacles ou des cultes. Cette salle pourra aussi être partagée en trois par des cloisons amovibles pour permettre, par exemple, des réunions d’associations locales. Au premier étage de ce grand bâtiment, on trouvera, entre autres, un espace de communication abritant les locaux de la radio associative FM+, des espaces d’accueil d’associations de jeunes et des logements sociaux pour héberger les responsables de la gestion et de l’animation de l’ensemble.

Appartements sociaux et Armée du Salut

Les trois niveaux supérieurs, édifiés au-dessus de l’actuel temple, seront consacrés quant à eux à des appartements sociaux, gérés par l’association Gammes, et à des logements pour pasteurs retraités. Enfin, l’immeuble de deux étages donnant rue Louise-Guiraud sera constitué de logements de la pension de famille de l’Armée du Salut.

« Au Carrousel, qui ne se ressemble pas, s’assemble, imagine, crée et collabore, résument les partenaires de ce projet. Grâce à la diversité sociale qui existera dans ce lieu, nous voulons faire émerger des projets favorisant le bien et le mieux vivre dans un monde globalisé. Nous voulons que le Carrousel devienne un véritable “life lab“ facilitant la reconnaissance des talents et permettant un apprentissage de la vie économique et sociale dans un monde décloisonné ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.