José Sales Albella, « peintre photographiste », à l'Espace Bagouet (Montpellier)

A l’Espace Bagouet, la nouvelle exposition municipale Chant de terre et d’ici est consacrée…

A l’Espace Bagouet, la nouvelle exposition municipale Chant de terre et d’ici est consacrée aux peintures récentes de José Sales Albella, artiste montpelliérain d’origine espagnole. Dans ses tableaux souvent composés de deux plans, il rapproche le passé et le présent, l’Espagne et la France, et glorifie la nature, sans oublier d’évoquer l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Montpellier, où il travaille. Ses peintures nécessitent la plupart du temps un décryptage de la part du spectateur.

Installé depuis une trentaine d’années en France, José Sales Albella retranscrit, dans ses tableaux, des saynètes de sa vie quotidienne. Lorsque, attablé et en train de parcourir les magazines people espagnols, il lève les yeux et voit la nature environnante du sud de l’Espagne. Quand, au beau milieu de la lecture d’un magazine d’art français, il s’interrompt et regarde son environnement montpelliérain. Lorsque, posant dans un moment d’inattention ses espadrilles sur un album photo, il prend une respiration et observe ce qui l’entoure… Dans ses tableaux, les premier et second plans s’entrechoquent ou se marient, et l’interprétation de l’ensemble demande une certaine dose de réflexion de la part du spectateur. D’autant que le peintre intègre à ses compositions des verres ou des bouteilles, des objets du quotidien (œuf, grenade, boîte) et même des oiseaux, comme posés sur l’ensemble pour donner une nouvelle centralité à chaque œuvre. Ainsi, des parties des images représentées sont vues à travers le prisme de la transparence du verre. Cette habitude de José Sales Albella d’intégrer dans ses peintures les reflets et spectres lumineux remonte à son enfance. En effet, il fut un jour frappé, en regardant une représentation d’un tableau de Vélasquez sur laquelle était posé un verre, de découvrir que l’image était modifiée par le passage de la lumière au travers de la paroi de verre. L’image prenait ainsi une nouvelle dimension, sous l’effet de la distorsion.

Les tableaux de José Sales Albella sont empreints de souvenirs ; de la nostalgie des chaudes journées ensoleillées passées en famille dans son Espagne natale, de ses paysages, de ses ambiances et de son mode de vie. Certains portent en eux l’héritage de la guerre d’Espagne. Tous témoignent du passage du temps, via les photographies des gens aimés, collées dans des albums feuilletés de temps en temps. Et prônent un art de vivre entre campagne et ville, où les jours s’écoulent lentement.

Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com

© photo Virginie Moreau / HJE

> Espace Bagouet – Esplanade Charles-de-Gaulle – Montpellier – Tel. : 04 67 63 42 78

 

> Entrée libre, du mardi au dimanche, de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00.
> L’Espace Bagouet sera exceptionnellement fermé les 25 décembre 2015 et 1er janvier 2016.

> José Sales Albella animera des visites guidées de son expo les samedis 9 et 30 janvier 2016 à 16h30.

> Pour les visites de groupes, la réservation, obligatoire, doit être effectuée par courriel adressé à : visites@ville-montpellier.fr

> Des visites guidées hebdomadaires de l’exposition « Chant de terre et d’ici » ont lieu tous les mercredis à 16h00.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.