L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

LA VALASSE : ON NE NOUS DIT PAS TOUT !

Depuis une quinzaine de jours, le centre d’enfouissement de La Valasse est au cœur de tous les communiqués de presse, motions des conseils municipaux, etc. Il s’agit du traitement des déchets ménagers. Comme l’a rappelé G.d’Ettore lors du conseil d’agglo de Pomerols, le traitement des ordures est du ressort du Sictom. Le 2 octobre 2008, […]

Depuis une quinzaine de jours, le centre d’enfouissement de La Valasse est au cœur de tous les communiqués de presse, motions des conseils municipaux, etc. Il s’agit du traitement des déchets ménagers.

Comme l’a rappelé G.d’Ettore lors du conseil d’agglo de Pomerols, le traitement des ordures est du ressort du Sictom. Le 2 octobre 2008, le Sictom Pezenas-Agde a adopté à l’unanimité le principe de traitement par gazéification ,la torche à plasma du groupe Plasco Energy.
Tous ceux qui crient au loup ont voté ce projet, qu’ils soient d’Agde (G.d’Ettore, Druille, Kervella, Maerten, Numerin, Ruiz), de Bessan (Raluy), de Montblanc ou d’ailleurs. Les Sictom de l’Ouest Hérault sont regroupés au sein du Syndicat Mixte de l’Ouest Héraultais. C’est le SMOH qui devait présenter des solutions de traitement des ordures. Or, son seul acte de bravoure a été la torche à plasma qui devait être implantée à Vias. La caractéristique essentielle du SMOH, et donc des élus qui le composent, est l’immobilisme

Contrairement à ce qui se dit ou qui est écrit, les associations écologistes et environnementales, représentées par le CID Hérault (Collectif inter-associatif déchets de l’Hérault), ont toujours rejeté, et la torche à plasma, et le traitement par enfouissement. Pour le CID, torche à plasma et enfouissement, c’est la peste et le choléra réunis. La torche à plasma, tant soit peu qu’elle fonctionnera un jour, n’est pas une alternative à La Valasse, c’est du pareil au même.

Ceci étant dit, revenons à La Valasse: des grosses menaces pour la santé publique, pour notre portefeuille, des incohérences du préfet de l’Hérault. Le projet de traitement par méthanisation et enfouissement est très loin des garanties que nous sommes en droit d’attendre. Aucune garantie de l’imperméabilité du sol (nappe phréatique polluée), l’utilisation d’une presse extrudeuse ne permettra pas d’obtenir un compost de qualité (trop toxique pour être utilisé, il sera donc enfoui), sans parler des émanations de gaz indésirables et les nuisances dues au transport des ordures…

Menaces financières : la société porteuse du projet ,Villers services, prend le risque de ne passer aucun accord de livraison de déchets avec les différents SICTOM. Dès lors que les installations seront opérationnelles, il ne restera plus au préfet de l’Hérault que d’interdire le transfert des ordures vers d’autres départements. Villers service .se retrouvera en situation de monopole et pourra acheter les déchets au prix qu’elle fixera elle-même. Comme ce n’est pas avec l’énergie renouvelable produite qu’elle fera son beurre, ce sera avec les livraisons de déchets. Bonjour l’envol de la taxe de traitement des ordures ménagères sur nos taxes d’habitation.

Incohérences du préfet : parmi les différents objectifs du plan départemental de traitement des déchets figurent deux points importants : la production de compost utilisable pour l’agriculture, l’interdiction d’enfouir des déchets putrescibles. Sur ces deux points au moins, notre préfet a tout faux : des putrescibles seront enfouis et il n’y aura pas de production de compost. Il faut au moins avoir redoublé l’ENA pour sortir des âneries pareilles.

La solution existe, mais elle a un défaut majeur : elle n’est pas portée par un groupe industriel, ça rapport trop peu. C’est la solution que préconise le CID Hérault depuis plus de 10 ans ! Que nos élus, quelle que soit leur couleur politique, aillent faire un tour du côté d’Aspiran. Ca ne vaut pas une ballade au Canada, c’est moins cher, mais ils verront fonctionner une plateforme de traitement des déchets ménagers et de production de compost. Et peut-être qu’après ils ne diront plus oui à la torche et non à La Vallasse, mais NON aux 2.

 

Pour le Bureau

Le Président Jacques TREILLE

 

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle défend aussi le Patrimoine communal et la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation Stationnement) 

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social 2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.