Le conseil des sages de la ville de Bessan a visité les nouvelles installations de la cave coopérative

Les membres du conseil des sages poursuivent leur série de visites du territoire et…

Les membres du conseil des sages poursuivent leur série de visites du territoire et des institutions. C’est tout naturellement qu’ils ont récemment pris la direction de la cave coopérative « Le Rosé de Bessan » afin de rencontrer les responsables et de mieux appréhender le travail des viticulteurs locaux. Le groupe a été accueilli par Jean-Marc Ibanez, président ainsi que de Robert Crabol et Delphine Berruezo, les directeurs de la structure.

Les sages ont ainsi découvert les nouvelles installations de la cave : pressoir, chaine d’embouteillage, réfection de la toiture du bâtiment principal, construction en cours d’un grand hangar de stockage… A ce jour, la structure coopérative regroupe 120 adhérents sur une superficie d’exploitation d’environ 550 hectares. Malgré les difficultés actuelles du monde viticole, la cave bessanaise va produire 35.000 hectolitres de vin cette année, quasiment identique à la production de l’année précédente.

La production, les problématiques de l’arrosage ou la modernisation des équipements avec une machine semi-automatique pour le remplissage des bibs ont été de nombreux sujets de discussion ; Du côté des cuvées, les sages ont appris que les vins bessanais étaient exportés en Allemagne, Belgique et au Luxembourg. Le groupe a même eu la primeur de savoir qu’une cuvée spéciale sera réalisée en mars 2018 pour les 80 ans de la cave. Vivement l’année prochaine !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.