Le Cros : le projet Solarzac prend forme sous la conduite d'Arkolia Energies

Le projet Solarzac, sur le domaine de Calmels dans la commune du Cros, a été soumis à de nouvelles concertations réunissant agriculteurs, élus, habitants et experts. Elles se sont déroulées du 15 novembre au 3 décembre. Elles ont été menées par l’entreprise Arkolia Energies, productrice d’énergies renouvelables.

Une cinquantaine de participants, plus de 10 heures d’échanges que tout le monde peut consulter sous forme de compte-rendu sur le site www.solarzac.fr. Quatre enjeux dans le projet Solarzac : l’implantation de panneaux photovoltaïques, la création d’une zone agro-pastorale, la restitution aux collectivités de surfaces jusqu’ici fermées au public et l’option de production d’hydrogène vert à la suite de l’abandon du projet de méthanation.

La confrontation des études réalisées par les cabinets Abiès, Solagro et seya consulting et des attentes des habitants a donné de nouvelles orientations au projet porté par l’entreprise indépendante héraultaise Arkolia Energie.

Le photovoltaïque

Pour limiter l’impact visuel des panneaux photovoltaïques, il a été proposé de les regrouper en îlots répartis en deux zones. Une au nord et l’autre au sud du domaine, sur des parcelles à faible enjeu environnemental. Chacune n’excédera pas 200 hectares, laissant ainsi plus de 80 % du domaine à l’activité agro-pastorale et à la préservation et la découverte de l’écosystème du causse.

L’agro-pastorale

L’espace doit permettre aux jeunes agriculteurs de s’installer pour développer une activité d’élevage d’ovins, couplée à celle de pâturage dans le parc énergétique. Pour que l’activité agricole vive, plusieurs solutions ont été avancées : une mise à disposition gratuite du foncier, un contrat d’entretien du parc photovoltaïque et la construction de bâtiments agricoles. A quoi s’ajoute la nécessité de clôturer le domaine contre les loups. Enfin, les besoins en fourrage du troupeau en hiver seront facilités par une préparation des sols sur des zones choisies.

Ouverture de l’espace aux usages publics

Les concertations ont évoqué la possibilité pour les collectivités volontaires, d’acquérir le domaine de Calmels qu’elles pourront compenser par un loyer d’exploitation. L’objectif est de favoriser le développement économique pour créer de l’emploi sur les 850 hectares du domaines où ne seront pas implantés de panneaux photovoltaïques. Parmi les nombreuses idées proposées pour exploiter cette surface, on retiendra le parc animalier, la ruche d’école, la ferme thérapeutique, le gîte d’étapes pour randonneurs, mais aussi la base scientifique sur les énergies renouvelables.

L’option hydrogène

La solution de l’hydrogène est attendue pour répondre aux besoins de tous les transports publics et privés, qui profiteront du passage de l’autoroute A75. A ce jour, une installation de 1 mégawatt sur 200 mètres carrés au sol est envisagée pour cet objectif.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.