LE PROGRAMME DE L’EQUIPE MONEDERO : ENCORE ET TOUJOURS DIVISER LES VIASSOIS

LE PROGRAMME DE L’EQUIPE MONEDERO : ENCORE ET TOUJOURS DIVISER LES VIASSOIS  (La seule chose…

LE PROGRAMME DE L’EQUIPE MONEDERO :

ENCORE ET TOUJOURS DIVISER LES VIASSOIS

 (La seule chose qu’ils savent bien faire)

Une campagne électorale n’autorise pas de faire, de dire ou d’écrire n’importe quoi.

Dans un tract particulièrement perfide, Monsieur MONEDERO et son équipe font feu de tout bois… Contre qui ? Contre l’ancienne Municipalité (1983-2008).

Mesdames et Messieurs les élus, vous vous trompez d’élection.

Nous ne sommes pas en 2008, nous sommes en 2014 !

Une fois de plus, démonstration est faite que l’actuelle Municipalité vit dans le passé, ressasse haineusement et éternellement de vieilles contre-vérités qui ne tromperont plus personne.

Evidemment, pour eux, il est plus difficile de parler du présent, d’évoquer leur propre bilan (2008-2014) et surtout nous parler d’avenir.

Ils préfèrent comme toujours semer la division. Nous ne tomberons pas dans le piège qui nous est grossièrement tendu.

Mais tout de même, quelques interrogations :

–         Pourquoi minimiser ou augmenter certains chiffres au gré des communications ?

–         Pourquoi tronquer la publication du compte administratif 2012 ?

(En oubliant par exemple de comparer le montant des impôts locaux en 2007 et en 2012)

–         Faut-il rappeler à Monsieur MONEDERO que la dette municipale, cette honteuse dette (avant 2008), a permis de financer les investissements suivants :

o  de nombreuses acquisitions de terrains,

o  la construction du nouveau groupe scolaire avec restaurant,

o  la construction de l’école maternelle des Coquelicots,

o  la construction d’un gymnase,

o  la construction d’une crèche municipale,

o  la rénovation de nombreuses voiries,

o  l’acquisition du domaine de Sainte Geneviève (Côte Ouest),

o  l’acquisition de l’immeuble Villeneuve et la création de 14 logements,

o  la rénovation du cordon dunaire,

o  la construction de trois brises lames sur le secteur du Libron,

o  l’acquisition de terrains qui ont accueilli la maison de retraite,

o  la création et l’aménagement du stade de football Gaby Castell,

o  l’acquisition et l’aménagement du centre de vacances et de loisirs du Libron,

o  l’acquisition de l’immeuble de la Vigneronne,

o  la création du Chenal entre le Canal du Midi et la Mer, etc. etc. etc.…

Lequel de ces investissements n’était pas utile à la qualité de vie des Viassois ?

Si la dette municipale a diminué entre 2008 et 2013, c’est uniquement parce qu’en cours de mandat, on n’a fait que rembourser la dette municipale d’origine sans réaliser d’investissements notables, à l’exception cependant de la Salle de diffusion de spectacles (près de 6 millions d’euros) qui nous obligera à reconsidérer l’endettement communal, hélas, après les élections…

Faut-il rappeler à Monsieur MONEDERO qui était, à l’époque, Conseiller Municipal d’opposition, qu’il a voté des deux mains POUR toutes ces dépenses. Il votait pour ces réalisations mais refusait d’assurer leur financement. C’est certainement cela sa gestion en bon père de famille ! Quel peu de sérieux. Quelle démagogie.

Comment avoir le culot d’affirmer qu’en un mandat, ils ont réalisé autant qu’en 25 ans de l’ancienne municipalité ?

A Vias, les méthodes Staliniennes sont toujours d’actualité.

Lorsqu’on s’autorise sans vergogne à dénaturer, à ce point, la réalité, et persifler, à ce niveau, l’air de la calomnie (« où passait l’argent ? »), c’est certainement parce qu’on détient de solides preuves.

Alors, Mesdames et Messieurs les élus, sans délai, il faut obligatoirement saisir les Tribunaux.

Pourquoi ne pas avoir saisi la Justice pendant votre mandat ?

Mais, vous préférez médire, toujours médire, parce que vous êtes aux abois face à l’échéance municipale, et que vous êtes prêts à tout pour conserver vos sièges.

La vérité, c’est qu’aujourd’hui : LA VILLE EST MAL GEREE et l’équipe MONEDERO ne supporte pas que nous dénoncions cette situation ; pourtant :

–      Les dépenses de fonctionnement ont explosé passant de 1.068 € par habitant en 2007 à  1.569 € par habitant en 2012 ;

–      Les impôts locaux ont été inutilement augmentés en 2010 ;

–      Le patrimoine communal bâti et non bâti a été bradé ;

–      L’argent du contribuable a été jeté par les fenêtres : remboursement de la somme de 1.016.322, 28 € à la Caisse d’Epargne contre l’avis unanime du Conseil Municipal, construction d’une salle de spectacles de près de 6 millions d’euros ;

–     Les directives du gouvernement HOLLANDE ont été appliquées sans tenir compte de l’intérêt des familles et des Viassois (rythmes scolaires, recul du trait de côte, approbation du projet de PPRI qui ruine toute notre économie locale, etc.).                                                                                    

                                                                                     J.DARTIER

                                                                                     Pour L’UNION VIASSOISE


Tous les Viassois peuvent vérifier mes dires en consultant en Mairie les Registres des délibérations du Conseil Municipal ainsi que les budgets communaux qui sont des documents publics.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.