Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

LE SAVIEZ VOUS ? L'achat d'abonnés sur les réseaux sociaux bientôt illégal ? En tout cas déjà immoral !

Rubriquele saviez-vous ?Régulièrement, vous pourrez retrouver dans cette rubrique des articles, anecdotes et découvertes afin…

Rubrique

le saviez-vous ?

Régulièrement, vous pourrez retrouver dans cette rubrique des articles, anecdotes et découvertes afin de comprendre le monde qui vous entoure.

Aujourd'hui, nous nous intéressons à la pratique trompeuse d'achat d'abonnés ou de like sur les réseaux sociaux. Pourquoi ? Comment ? Dans quel but ?

L'arrivée du numérique a bouleversé la communication des entreprises et le marché de la publicité. Essentiellement basé hier sur les supports traditionnels ( presse papier, affiche murale, encart 4 x 3), une communication dynamique passent aujourd'hui par le numérique.

De quoi aiguiser l'appétit de quelques “faussaires du web” qui surfant sur cette vague commerciale, n'hésite pas à gonfler artificiellement leur nombre d'abonnés pour se donner de la crédibilité et décrocher des campagnes de pub au détriment finalement de leurs clients bernés qui n'auront aucune retombé puisque la plupart des lecteurs-abonnés sont des fantômes !  

Retour sur cette pratique commerciale immorale sur laquelle Facebook compte bien mettre un terme.

Des pages facebook parfois récentes suivis par 10, 20, 30 000 abonnés, est ce possible et surtout est ce crédible ? 

Prenons pour exemple deux pages Facebook de service similaire : deux pages d'informations locales sur le littoral agathois.

Page n°1 : 

HT OK

Page n°2 : 

OT OK

La première page, créée en 2011 possède plus de 32 000 fans. Sur le post en question posté vendredi à 17h27, 725 personnes ont liké, et le post a suscité 62 commentaires et 469 partages ce qui témoigne d'une réelle activité

La deuxième page est celle d'un autre “média” local, récemment créé et mais malheureusement sans aucune créativité puisque s'inspirant très fortement de la notre. Cette “page copiée collée” possède pourtant déjà un peu plus de 29 000 fans, un beau succès en apparence mais seulement en apparence car, à observer d'un peu plus près, il y a un hic !

Le taux de réaction de ses lecteurs est quasi nul. Le même article sur les dauphins, posté vendredi à 17h32  soit 5 minutes à peine après le notre, a généré 4 like, 0 commentaire et 0 partage en 19h de lecture.

Si nous passerons sur le fait que notre article ait pu être une source d'inspiration immédiate, comment un tel écart de réactions peut-il s'expliquer pour un nombre d'abonnés somme toute comparable ? 

La pratique d'achats de like 

Elle est inconnue du grand public et pourtant la supercherie existe au grand jour :  les fans peuvent être achetés. Sur le site achetez-des-fans.com, le paquet de 1000 est proposé à 129 euros

 

achat fan ok

 L'escroquerie est à peine cachée puisque ce site précise en mention qu'il utilise “une méthode qui parait naturelle et sans aucun risque pour votre page“, autrement dit indétectable pour les lecteurs.

Nous le constatons, l’achat de likes est relativement peu coûteux pour celui qui veut se donner de l'importance. Pour un budget de moins de 3 000 euros, il est facile de s'acheter 30 000 nouveaux amis et de se créer une crédibilité immédiate auprès de ses lecteurs et d'une éventuelle clientèle.

Pour autant, la pratique immorale est elle rentable ?

Jusqu'à présent, les pages qui faisaient de l’achat massif de faux Likes n'étaient pas pénalisées mais la pratique reste fortement déconseillée.

Non seulement cela se remarque très facilement, nous venons d'en faire la démonstration mais surtout, Facebook vient de rentrer en guerre contre les pages ayant recours à de telles pratiques qui au final trompent le lecteur. 

Facebook porte plainte

Dans le cadre de leur lutte contre les faux comptes et les achats d'abonnés, Facebook et Instagram viennent de porter plainte contre quatre sociétés basées en Chine. Depuis 2017, elles faisaient la promotion de vente de faux comptes, de j'aime et d'abonnés sur les deux célèbres réseaux sociaux, a fait savoir le groupe californien.

«En intentant cette poursuite, nous espérons renforcer le fait que ce genre d'activité frauduleuse n'est pas toléré et que nous agirons avec vigueur pour protéger l'intégrité de notre plateforme», a déclaré Paul Grewal, vice-président et avocat général adjoint chez Facebook, dans un communiqué.

Alors, avoir plein de fans sur Facebook pour flatter son égo, c'est possible mais au final, ne vaut-il pas mieux faire l’effort de créer des publications et du contenu de qualité ( si possible non copié/collé chez le voisin) et qui donneront envie aux lecteurs ( les vrais) d’interagir ?

A chacun sa méthode…

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.