Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Les lycéens agathois donnent une bonne leçon

Pour la première fois depuis que le lycée Loubatières existe, un groupe de lycéens,…

Pour la première fois depuis que le lycée Loubatières existe, un groupe de lycéens, jeudi vers six heures du matin, a bloqué les issues en montant des barricades à l’aide de barrières métalliques, de parpaings et de divers objets.
Quelle ne fut pas la surprise des autres lycéens mais également des professeurs et de l’administration. Par contre, la presse était prévenue, montrant une préparation mûre et réfléchie de cette action.
Affichant une calme détermination, malgré quelques problèmes de logistiques, manque de mégaphone par exemple, les leaders du mouvement ont harangué la foule des élèves massée devant le lycée pour leur expliquer le pourquoi de cet acte véritablement exceptionnel.
Quelques très maigres voix se firent entendre d’élèves soit pour le CPE, soit considérant que cela ne les concernait pas, mais ce fut une toute petite minorité d’élèves. Les leaders du mouvement ont ensuite parlementé avec la police, présente sur les lieux, pour que celle-ci les accompagne lors d’une manifestation qui s’est dirigée vers la gare dans le calme et la sérénité.
Une trentaine d’élèves sont ainsi partis à travers la ville, via la gare d’ Agde pour participer à la grande manifestation lycéenne préparée par les organisations syndicales lycéennes. Un petit nombre de piquets de grève restait pour surveiller les barricades. Les élèves ont même organisé une petite grillade sur un terrain vague devant le lycée, toujours en plein accord avec la police locale et le proviseur qui, cependant, proposa de permettre aux élèves qui le désiraient de manger à la cantine.
Pour la nuit, un tour de garde fut organisé et le lendemain, vendredi, les barrières n’avaient pas bougé. Peu d’élèves étaient présents, beaucoup avaient profité de ce barrage pour ne pas venir en cours, néanmoins les irréductibles étaient là et ont organisé une nouvelle manifestation, cette fois avec mégaphone et tracts, à travers la ville. Auparavant, une feuille émanant du proviseur du lycée avait circulé. Elle enjoignait les élèves, tout en les félicitant de leur maturité, à accepter de laisser libre les accès du lycée pour que les cours puissent reprendre. Là encore, les lycéens surent prendre toute la mesure de la situation et dès douze heures, par eux-mêmes, enlevèrent les barricades.
Les cours purent reprendre symboliquement car le nombre de présents n’était que de un à six élèves par classe. S’il faut tirer un bilan de ce mouvement, à l’heure où l’on nous montre des casseurs dans toute manifestation, y compris celles organisées par les adultes, au moment où chaque rencontre sportive provoque nombre de débordements d’exactions, il était important de féliciter les élèves que tout ce soit passé dans un tel calme avec une telle maturité.
Et puis, qui a dit que nos jeunes ne s’intéressaient pas à ce qui se passe dans la cité ?

Bernard Sabathé, professeur d’Eps au lycée Loubatières.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.