Les Roms, les sans domicile fixe,et la compassion à deux vitesses par Myriam Roques

 A Sète, vendredi 1 et février avenue G. Martelli une trentaine de policiers nationaux…

 

A Sète, vendredi 1 et février avenue G. Martelli une trentaine de policiers nationaux et municipaux ont été mobilisés,

Expulsion de ROMS et sans domicile fixe ordonnée par la préfecture de l'Hérault dans le but de récupérer un terrain et un bâtiment appartenant à la ville et occupé illégalement depuis plusieurs mois déjà.

Mais sur la méthode il convient de poser quelques interrogations!!!

La différence de traitement que l'on soit ROM ou bien SDF peut laisser perplexe…

Les premiers ,une soixantaine de ROMS vivant en famille seront relogés dans des bungalows sur un site aménagé au bout de l'avenue G. Martelli.Avec la mise en place par l'agglo d'un nouvel arrêt de bus.

Les autres (les malheureux SDF) oubliés de tous seront invités à quitter les lieux avec chiens et sac à dos dans l'espoir de retrouver un abri en plein cœur de la période hivernale.Aujourd'hui les SDF sont devenus des errants forcés.

La question étant de savoir qui va financer les bungalows mis à la disposition des Roms ainsi que leur installation ?????

« donc nous présumons que les contribuables concernés devront payer la note via leurs impôts ! 

Où vont ils être relogés? Car le pire est à craindre pour la population autochtone. 

Donc à tous les décideurs et leurs complices ,dans leur extrême et stupide élan de générosité il convient de leur rappeler :

Est ce la France et les Français qui sont responsables de la situation des ROMS dans leur pays de Roumanie????

– Est-ce les Français en tant que citoyens qui sont responsable d’avoir inclus un pays du tiers monde dans l’Union Européenne?

Tous ces donneurs de leçons qui préconisent la mixité sociale ainsi que la cohésion sociale devraient rougir de ne pas en accueillir chez eux.

Les Français n'ont pas à rougir de leur manque d 'hospitalité.Ils ont accueilli au contraire depuis trente ans une population trop nombreuse et diverse au regard des capacités d'intégration de leur pays.

 

Rien ne change ni de droite ni de gauche car le système est voulu par les uns et par les autres.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.