Louise Dahl-Wolfe, la célébration de la liberté

Montpellier, Pavillon Populaire, jusqu’au 8 janvier 2017. Elle ne s’est jamais considérée comme une artiste ;…

Montpellier, Pavillon Populaire, jusqu’au 8 janvier 2017. Elle ne s’est jamais considérée comme une artiste ; pourtant, armée de son appareil photo, elle voulait “peindre avec la lumière”. L’Américaine Louise Dahl-Wolfe (1895-1989) étudia pendant six ans l’art à San Francisco à la California School of Fine Arts, avant de se pencher sur le design et l’architecture intérieure. Mais c’est en tant que photographe qu’elle fit finalement carrière, pour le magazine Harper’s Bazaar, après un voyage décisif en Europe et en Afrique auprès d’une amie photographe.

Figurant parmi les premiers photographes à faire de la photo de mode et des portraits de stars de Hollywood en extérieur, son utilisation de la lumière naturelle fut considérée comme novatrice à l’époque. Grande perfectionniste, elle fut très prolifique, publiant pour le Harper’s Bazaar “plus de 600 photos couleur, 86 couvertures et 3 000 clichés noir et blanc” des années 1930 aux années 1960, indique la commissaire de l’exposition, Olivia Maria Rubio, directrice artistique de La Fábrica à Madrid, en Espagne, institution coproductrice de l’exposition.

La mode, vecteur de liberté

 

Loin de ses premiers clichés montrant la pauvreté des habitants du Tennesse dans les années trente, les images qui firent la renommée de Louise Dahl-Wolfe célèbrent la haute-couture comme un affranchissement de la femme vis-à-vis des carcans imposés par la société. Ils montrent des modèles richement vêtues en Balenciaga ou Dior, posant dans des lieux raffinés et connus, devenus prisés par une bourgeoisie avide de voyages, dans une société en plein essor économique. Baignées par la lumière naturelle, les femmes y sont gracieuses, libres, qu’elles portent des maillots de bain, des tailleurs ou des robes de soirée. Parfois, Louise Dahl-Wolfe photographie des nus en intérieur, mettant l’accent sur une saine nudité.

 

Les célébrités

 

Autre spécialité de Louise Dahl-Wolfe, ses portraits de célébrités du cinéma se distinguent de ceux d’autres photographes par leur lumière naturelle, hors des studios. En plein-air, ce n’est plus le glamour des personnages qui est exalté, mais leur lumière intérieure. Vivien Leigh, Bette Davis et Ginger Rogers firent partie des nombreuses stars photographiées par Louise Dahl-Wolfe dans sa tournée hollywoodienne annuelle pour Harper’s Bazaar. Elle dérogea à son principe de plein-air pour quelques célébrités, comme Yves Montand ou Colette, dont elle sut capter l’esprit.

Une exposition qui montre les différentes facettes d’une photographe peu connue en France.

> Pour couronner cette exposition, une visite olfactive proposée par des étudiants du Master 2 ICAP Arômes et Parfums de l’université
de Montpellier se tiendra le vendredi 6 janvier 2017 à 16h00. Sans oublier une visite pour personnes aveugles et malvoyantes le mercredi 14 décembre à 16h00.

Virginie MOREAU

vm.culture@gmail.com

 

Informations pratiques

 

> Pavillon Populaire – Esplanade Charles-De-Gaulle. 34000 Montpellier – Tel. : 04 67 66 13 46.

> Visites libres jusqu’au 8 janvier 2017, au mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h • Visites guidées les vendredis à 16h et les samedis à 11h, 14h30 et 16h (se signaler à l’agent d’accueil) • Visites guidées pour les groupes : s’inscrire par courriel à visites@ville-montpellier.fr

> Fermé les 25 décembre 2016 et 1er janvier 2017.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.