Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Marseillan : Adieu "la faillite" !

Yves Michel l'avait avoué du bout des lèvres lors du Conseil du 12 février…

Yves Michel l’avait avoué du bout des lèvres lors du Conseil du 12 février ; la nouvelle vient d’être confirmée par l’intéressé ce mardi 24 mars : ça y est ! la ville n’est plus officiellement en « faillite » ! Adieu « dépôt de bilan » !
Adieu « surendettement »!

Souvenez-vous (mais comment l’oublier, vu le battage médiatique organisé par le maire) le fameux audit sur les finances communales prédisait des jours sombres pour Marseillan et un déficit budgétaire si important qu’il faudrait au moins la totalité du mandat pour résorber le trou laissé par Williams Méric.
KPMG et le Maire nous avaient annoncé le 13 novembre, rien que pour 2008, un autofinancement net négatif d’exactement 725 887 euros !!!!

Yves Michel a publiquement dévoilé en Conseil, ce mardi 24 mars, les résultats définitifs de l’exécution budgétaire 2008.

On est prié de ne pas rigoler :

● 1 199 000 euros d’excédents réalisés
● et 487 002 euros d’autofinancement net positif

Saluons le bon travail de KPMG et de Yves Michel qui ne se sont trompé sur l’autofinancement de « seulement » 1 212 889 euros !!!!
Ils sont bons les experts !!!!

Justifications de notre bon maire : « nous avons eu des recettes imprévues et nous avons mouillé la chemise ». A le croire, Yves Michel aurait en 9 mois (de avril 2008 à décembre 2008) réussi le tour de force de faire revenir en positif des comptes que KPMG nous disait négatifs au moins jusqu’en 2013 !!!!!

Un maire de sa trempe, un tel champion de la finance, ne soyons pas égoïstes, partageons-le avec la France entière, que dis-je, avec le monde entier ! Avec lui aux commandes de l’Etat ou du Fond Monétaire International, la crise serait balayée en moins de 2 et la croissance de retour à peine le temps de dire ouf !!!!

Au risque de briser le mythe, à Marseillan Bien Thau, on ose une autre explication : cet audit était bien du grand n’importe quoi !!! Cela confirme en tout cas la justesse de l’argumentation que nous avions développé en Conseil municipal et ici même lorsque notre gestion avait été mise en cause, ainsi que la réaction du préfet de l’Hérault, interrogé à ce propos par « La Gazette de Sète ». Ce n’importe quoi a eu un coût pour le contribuable, on le rappelle : 10 000 euros, sans compter l’impression du tract sur l’audit …
C’est quand même cher payé pour avoir essayé pendant 5 mois de faire passer Williams Méric et l’ancienne équipe pour des billes …

Reste à savoir ce que Yves Michel va maintenant inventer pour justifier l’absence d’investissements sur la commune …

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.