Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Medef Béziers Littoral Ouest Hérault Matthieu Ourliac « Créer des vocations sur les mandats »

Propos recueillis par Hubert VIALATTE Sauf coup de théâtre, le Biterrois Matthieu Ourliac, cofondateur…

Propos recueillis par Hubert VIALATTE

Sauf coup de théâtre, le Biterrois Matthieu Ourliac, cofondateur et dirigeant du groupe Caminarem  (portage salarial, intérim, recrutement, conseil RH, 35 salariés), succédera en janvier à Marc Aufort  à la présidence du Medef Béziers Littoral Ouest Hérault (500 adhérents), pour un mandat de trois ans. Quels sont ses objectifs et sa feuille de route ? Interview.

 

HJE : Pourquoi vous présentez-vous ?

« Aujourd’hui, les corps intermédiaires sont décriés. On a l’impression que l’on peut générer de la démocratie à coups de ‘like’ sur les réseaux sociaux. C’est individualiste. Le seul moyen de faire vivre une démocratie positive, c’est par la contribution des corps intermédiaires. »

Quelle est votre feuille de route d’ici à 2022 ?

« Tout d’abord, reprendre ce qui a été fait par mes prédécesseurs, Fabien Portes et Marc Aufort, notamment les actions en matière d’attractivité du territoire. Ils resteront d’ailleurs au cœur de l’action. Je me concentrerai bien sûr sur les aspects régaliens du syndicalisme patronal, à savoir la défense des entreprises. Nous travaillerons en collaboration avec la future agence de développement économique de l’Ouest Hérault, en cours d’élaboration. »

Avez-vous une action spécifique déjà identifiée ?

« Travailler le parcours de l’adhérent. Tout adhérent a un parcours au sein du Medef. Le réseau, les relations, certes, mais aussi la création de vocations sur les mandats, pour que nous soyons force de proposition. Dont des vocations de femmes et de jeunes chefs d’entreprise. Des cercles de réflexion seront mis en place. »

Le futur bureau est-il déjà composé ?

« Pas encore. Je construirai une équipe représentative de l’économie biterroise. Le bureau ne sera pas une bande de potes ! (sourire). Dans l’actualité, je me réjouis de l’élection de Pierre-Damien Rochette (Mécanic Sud Industrie) à la présidence de l’UIMM Méditerranée Ouest, car il y a un vrai bassin industriel à Béziers. »

Quel est le climat des affaires ?

« Tout le monde est dans le doute, dans l’incapacité de construire un budget pour 2021. Les acteurs économiques se rendent compte à quel point ils sont liés les uns aux autres. C’est un enseignement de la crise : nous nous devons une solidarité de proximité, sans forcément nous refermer. »

Que pensez-vous d’une éventuelle fusion entre les deux Medef héraultais, Montpellier et Béziers ?

« Le Medef Montpellier accomplit un très bon travail. Je serai dans le dialogue avec eux, en m’inspirant de ce qu’ils font de bien. Mais si une fusion nous était imposée, ce qui n’est pas dans l’air du temps, nous serions nombreux à Béziers à quitter le syndicat. La crise des Gilets jaunes a mis en évidence une souffrance des territoires. Il n’est pas dans l’air du temps de concentrer toutes les intelligences dans les métropoles. »

Quel est votre parcours personnel ?

« J’ai créé Caminarem en 2005. Le groupe compte actuellement 11 agences au service des PME de l’Occitanie. Je suis vice-président de Prisme Occitanie (intérim), et ai été mandataire à la Carsat pendant trois ans. Déjà membre du bureau du Medef Béziers, à 45 ans, je veux continuer en me portant candidat à la présidence. »

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.