Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Consommation

MONTBLANC - Installation récente de Bruno Andreu à Montblanc

Suite à des mésententes familiales, à 47 ans, Bruno Andreu a rebondi en misant sur un nouveau projet. « Je suis parti en décembre 2017 avec mon équipe et mon savoir-faire, un stock de vins, un contrat de distribution pour écouler ce stock et un parc de barriques… Sans bâtiments et sans nom de marque », confit-t-il. Loin de […]

Suite à des mésententes familiales, à 47 ans, Bruno Andreu a rebondi en misant sur un nouveau projet. « Je suis parti en décembre 2017 avec mon équipe et mon savoir-faire, un stock de vins, un contrat de distribution pour écouler ce stock et un parc de barriques…

Sans bâtiments et sans nom de marque », confit-t-il. Loin de Béziers, à proximité de l’appellation montante Pézenas, Bruno et Emmanuelle Andreu investissent dans le village de Montblanc une ancienne cave viticole languedocienne dans son jus et dont l’âme a été réveillée grâce à d’importants investissements.

« La cuverie avait été transformée en théâtre, tout était à l’abandon », détaille Bruno qui a investi plus de 200 000 € pour la rénovation de plus de 1 000 m² de bâtiments.

Travaux de rénovation, de construction, réfection de la toiture, de l’électricité, achat de matériel œnologique rythment depuis un an la seconde vie de ce domaine viticole.

l’installation récente de Bruno Andreu à Montblanc , apporte un nouveau souffle qualitatif au monde du négoce languedocien. avec 500 000 bouteilles commercialisées en 2018 et 8 nouvelles cuvées en préparation, le succès a été immédiat. il va falloir compter avec un nouveau nom parmi les acteurs du négoce languedocien.

Buno Andreu, ex-château la Condamine Bertrand, revient en région Occitanie avec un nouveau projet de maison de négoce parfaitement affûté. et une griffe déjà bien à lui pour constituer une gamme de vins d’avenir, racés, valorisant les terroirs qualitatifs du Languedoc-Roussillon.

De la Condamine Bertrand à maison BA il aurait pu fêter ses 20 ans comme responsable marketing et production au château la condamine bertrand, domaine prestigieux en languedoc qu’il a contribué à remettre sur pied avec une croissance en hausse de 50 % opérée.

UN SUCCÈS INTERNATIONAL

En janvier 2018, la Maison Bruno Andreu voit le jour mais l’aventure ne fait alors que commencer. Il faut repenser le design de la marque, imaginer des habillages pour chaque vin afin d’assurer des exclusivités clients pays, recréer entièrement la gamme des vins que Bruno Andreu découpe en quatre niveaux, entre les entrées de gammes Pays d’Oc IGP, la marque « aromatique » de vins de cépages, les domaines et châteaux en AOP tradition (élevés en cuves ou en barriques) et les Icônes, les cuvées Premium de Maison BA.

« Toute mon équipe m’a suivi dans ce nouveau projet. Les clients aussi nous ont fait confiance et nous ont encouragés », se réjouit Bruno Andreu qui annonce la commercialisation, en 2019 dans vingt pays du monde, de 700 000 bouteilles et le lancement de 8 nouvelles cuvées. Avec 98 % des vins commercialisés en 2018 à l’export.

Le succès a été immédiat pour Bruno Andreu qui a conservé son âme de vigneron avec 200 fûts en élevage et excelle dans l’art de créer des grands vins, adaptés aux marchés qu’il vise.

Au terme de « négociant » d’ailleurs, Bruno Andreu préfère celui de « créateur de vins », l’ambition étant toujours d’aller chercher des pépites pour révéler les grands terroirs languedociens, grâce à un sourcing d’orfèvre réalisé auprès des prestigieuses appellations et vignerons indépendants de la région (Tautavel, Caramany, Minervois, Pézenas, etc.).

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.