Montpellier : à partir du 25 octobre, sept axes routiers ne seront plus éclairés la nuit

Ce lundi 25 octobre, la métropole de Montpellier va lancer l'expérimentation de l'extinction nocturne partielle de l'éclairage public sur sept axes routiers.

Initié par Bruno Paternot, conseiller de métropole délégué à la qualité de l’environnement visuel, ce dispositif porte une ambition claire : faire que la métropole de Montpellier soit la plus vertueuse au monde en termes de lutte contre la pollution lumineuse.

Une expérimentation ambitieuse

Les axes visés par cette expérimentation sont situés à Montpellier (avenue de Grammont, avenue Pierre Mendès-France, avenue Vincent Auriol, avenue de la Recambale, avenue Pablo Neruda et Liberté, avenue de la Recambale), à Castelnau-le-Lez (boulevard Philippe Lamour et RD65E1), à Clapiers et à Montferrier (RD65).

Concrètement, à partir du 25 octobre et pour six mois, ces sept routes sécurisées ne seront plus éclairées entre 23h30 et 5h du matin. 

Un projet pérenne

Cette expérimentation intervient alors que cinq communes de la métropole ont déjà mis fin à la totalité de leurs éclairages nocturnes.

D’après la métropole, l’application de ce test devrait conduire à une économie de plus de 120 000 KWh, soit près de 25 000 €.  

Il ne s’agit là que d’une première phase pour la métropole qui s’est engagée dans un plan très ambitieux de réduction des lumières artificielles publiques qui devrait s’arrêter en 2029.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.