Marseillan : la ville lutte contre la pollution lumineuse

La ville de Marseillan invite à participer à la 13e édition du Jour de la Nuit, le samedi 9 octobre de 18h à minuit.

Cet événement national, qui se veut festif et pédagogique, a pour objectif d’informer et de sensibiliser sur les causes et les conséquences de la pollution lumineuse. En quelques années, la lumière artificielle est devenue omniprésente dans notre quotidien, à tel point qu’il est devenu parfois difficile de pouvoir observer les étoiles. C’est également une pollution pour la biodiversité nocturne et les écosystèmes. C’est pourquoi la ville de Marseillan s’engage à éteindre certains éclairages publics et invite également à participer à des animations sur la place du théâtre.

Au programme

  • 18h30 : conférence ‘Présentation du Soleil’ par l’association ‘Ciel mon Ami’ (Théâtre Henri Maurin)
  • 19h30 : apéritif offert (Théâtre Henri Maurin)
  • 20h00 à 00h00 : observation du ciel à l’œil nu et aux télescopes (Place du Théâtre)
  • 20h00 à 22h00 : animation observation de la faune nocturne par le CPIE du Bassin de Thau (sur inscription au 06.95.53.78.81)
  • 21h00 à 00h00 : ateliers grimpe dans les arbres, avec l’association ‘Au bout de la Cime’ (Place de la république, devant le CCAS)

Informations pratiques

  • Gratuit
  • L’éclairage public sera éteint jusqu’à minuit dans les rues suivants : Rue Corinthe – Rue Noilly – Rue du Pradet – Boulevard Bertouy – Quai de Toulon – Place du Théâtre – Parking du Théâtre – Boulevard Pasteur – Quartier de la résidence les Planètes – Rue du Progrès – Rue du Crabe

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.