Montpellier : concertation citoyenne et innovante pour l'Agriparc des Bouisses

Cette concertation a débuté le 12 novembre. Elle se déroulera en plusieurs phases jusqu'en septembre 2022.

L’aménagement de 100 hectares d’agriparc dans le quartier des Bouisses, en lisière ouest de la ville, est au coeur de cette concertation. Ce site, qui deviendra le plus grand espace vert de Montpellier, permettra de préserver la nature en ville, de lutter contre l’étalement urbain et de créer un espace agro-écologique de référence dans un quartier où la création de logements se fera de manière parcimonieuse.

Le planning de la concertation

  • Du 12 novembre 2021 à février 2022 : 1ère phase de la concertation en ligne.
  • 20 novembre 2021 : balade exploratoire et atelier participatif.
  • Décembre 2021 : constitution du Groupe citoyen.
  • De janvier à février 2022 : 2 ateliers participatifs du Groupe citoyen.
  • Mars 2022 : formalisation de la contribution des citoyens.
  • Septembre 2022 : réunion publique de restitution de la démarche de concertation et présentation du projet lauréat.
  • Fin 2025 : livraison d’une 1re phase d’aménagements d’espaces publics en lien avec la mise en service de la L5 du tramway.

Concertation en ligne et atelier participatif

La participation en ligne se déroule sur la plateforme participative participer.montpellier.fr du 12 novembre à février 2022. Les citoyens peuvent y déposer leurs idées, leurs attentes, leur vécu des lieux pour alimenter le projet.

Une balade exploratoire animée par Res Publica, les services de la Ville et les élus se déroule ce samedi 20 novembre 2021, suivie d’un atelier citoyen participatif. L’inscription est obligatoire sur participer.montpellier.fr. Le RDV est à la Bulle Bleue, 285 rue du Mas de Prunet, Montpellier (passe sanitaire requis). Un rendez-vous de 9h30 à 12h30 et un autre de 13h30 à 16h30.

Un projet écologique et un engagement tenu

Les 100 hectares de l’agriparc des Bouisses entreront en effet en cohérence avec les actions menées en ces deux domaines pour une ville verte et un secteur ouest revalorisé : plan de végétalisation de 50 000 arbres, desserte par la nouvelle ligne 5 de tramway, rénovation urbaine de la Mosson, liaison du COM pour sortir le trafic de transit, sanctuarisation du Parc Montcalm, végétalisation de la place de la Comédie… Le projet était porté dans le cadre du programme de 2ème tour des élections municipales, l’aménagement d’un agriparc sur le secteur des Bouisses entre aujourd’hui dans sa phase opérationnelle, avec l’engagement des études et le début de la concertation : un nouvel engagement tenu par la municipalité.

Groupe Citoyen et dialogue compétitif

Un groupe citoyen va être constitué. Il regroupera des habitants de la métropole. Les personnes qui s’y engageront devront participer à deux ateliers participatifs entre janvier et février 2022. Les habitants peuvent s’impliquer et travailler collectivement sur le projet, avec les autres participants du groupe et avec les équipes de paysagistes, d’urbanistes et de spécialistes de l’agriculture urbaine. La ville de Montpellier a choisi un processus innovant : faire dialoguer les citoyens directement avec les candidats retenus dans le cadre du dialogue compétitif. Une manière de challenger les professionnels paysagistes, urbanistes, spécialistes de l’agriculture urbaine en partant des souhaits et du vécu des habitants. Les trois équipes candidates auront accès aux propositions émises par les citoyens. Le groupe de travail remettra une contribution aux professionnels, qui devront y apporter une réponse stratégique et opérationnelle.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.