Montpellier, Halle Tropisme : une expo de l'Atelier Adrien M & Claire B entre réalité augmentée et projections immersives

Reportage

A la Halle Tropisme se déroule actuellement l’exposition de l'Atelier Adrien M & Claire B. Cette exposition a beaucoup de succès, et à juste titre ! Les artistes explorent la notion de mouvement et tentent de l’introduire dans leurs œuvres, faisant ainsi évoluer la sculpture vers le spectacle vivant.

Une mise en scène étonnante

L’exposition d’Adrien M & Claire B est une véritable pièce de théâtre dont des pixels sont les acteurs. Claire B est graphiste et s’occupe de la modélisation de toutes les installations. Adrien M, ancien circassien et informaticien, allie ses deux passions pour créer une représentation visuelle artistique mais aussi technologique. L’informatique ne constitue jamais l’intégralité de l’œuvre, elle est seulement un outil.

La nature informatisée

Tous deux grands randonneurs, ils font randonner le public à travers leur univers. Curieusement, l’informatique n’apporte aucune froideur mais contribue à rendre les œuvres plus vivantes, plus humaines. Ils utilisent la lithographie (l’impression sur pierre).

La pierre est un sujet important pour eux puisqu’ils lui ont dédié une installation complète, dans laquelle ils content des histoires vues par les pierres. La vie informatique en réalité augmentée sur une roche froide et terne apporte une dimension onirique qui adoucit le contexte, rendant le résultat très touchant.

La seconde installation est un livre en réalité augmentée. Il faut l’activer pour connaître l’histoire.

Comment jouer avec l’art

Adrien M & Claire B ne travaillent pas seuls. Un tel résultat demande une équipe de production, de médiation, de monteurs et des soutiens informatiques. C’est avec leur aide qu’Adrien M a pu développer son logiciel de e-motion en 2011. Lola de Marcillac, chargée de médiation culturelle, explique qu’il sert “à modéliser le mouvement d’un pixel en lui donnant du poids, une matière, une vitesse et une trajectoire pour traduire la matière de manière numérique.”

La Dernière minute en avant-première

La dernière installation est l’œuvre Dernière minute, qui date de 2021. Très intime, elle suscite des émotions fortes chez les spectateurs. Ces émotions peuvent être très diverses. L’œuvre abordant la mort et la naissance, elle distord le temps pour étirer ces instants.

Claire B aborde des expériences universelles avec beaucoup de mélancolie. Elle raconte la dispersion des cendres de son père alors qu’elle était enceinte et ce sentiment de vie qui part en volutes et d’autres qui s’agrègent. Après cette brève introduction, le spectateur est bercé par de la musique et des sons travaillés avec un compositeur, et plonge en lui-même.

Cette installation introspective fonctionne grâce à des projections immersives. Elle est montrée à la Halle Tropisme en avant-première, avant sa diffusion à New-York. Parmi les 4 installations, certaines ont fait jusqu’à 10 fois le tour du monde.

Info pratiques

Lieu : Halle Tropisme, 121 rue Fontcouverte à Montpellier.
Dates : exposition visible jusqu’au 22 mai, du mercredi au vendredi de 17h à 20h, le samedi de 14h à 20h et le dimanche de 11h à 15h.
Pour plus d’informations : www.tropisme.coop
Tarif : l’entrée est libre et sans réservation

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.