Montpellier : l'association Douce’heure lance un appel à la solidarité pour soutenir les enfants hospitalisés

L'association montpelliéraine Douce’heure est à la recherche de bénévoles supplémentaires afin de réaliser différentes actions en soutien aux enfants malades.

Lancée en 2014, cette association accompagne les enfants hospitalisés ainsi que leurs proches et intervient au CHU de Montpellier et à l’institut Saint-Pierre de Palavas-les-Flots. L’association compte 4 professionnels dont 2 socio-esthéticiennes, 1 art-thérapeute et 1 sophrologue qui proposent des soins ayant pour objectif de réduire les effets secondaires liés aux traitements et d’améliorer le bien-être des jeunes patients. Elle rassemble également une vingtaine de bénévoles et recherche des volontaires supplémentaires afin de réaliser différentes actions.

Des missions ponctuelles de communication

Il sera demandé aux bénévoles d’accomplir plusieurs missions ponctuelles. Ils devront tenir un stand lors d’évènements comme à la période de Noël, ou pendant des festivals. Ils participeront également à des opérations nationales dans des enseignes commerciales comme Les boucles du cœur chez Carrefour.

Des opérations de récolte de fonds

Les bénévoles seront également amenés à réaliser des collectes de fonds. Ces fonds récoltés permettront de financer du matériel, des matières premières, des formations d’intervenants, ainsi que des prestations de professionnelles.

Informations pratiques

L’association Douce’heure se situe à Montpellier. Plus de renseignements au  06 41 52 72 47

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.