Montpellier : le maire dénonce les manquements en matière de sécurité sur le réseau TaM

Reportage

Ce jeudi 12 mai, au Centre d'Exploitation et de Maintenance des Hirondelles, le maire de Montpellier et président de la Métropole a dénoncé le sous-investissement chronique des responsables publics en matière de sécurité sur le réseau de la TaM.

Au cours de la conférence de presse dédiée aux 70 millions d’euros investis pour le renouvellement des rails et des aiguillages, l’élu n’a pas retenu ses mots, expliquant que “les personnes concernées allaient devoir expliquer pourquoi elles n’ont pas fait les investissements demandés par la TaM avant“.

Multiplication des incidents 

Nous avons eu 4 cas de déraillement du tramway depuis 2021 : le 17 février 2021 au niveau de la place de l’Europe, le 22 avril 2021 à Sabines, le 26 janvier 2022 à Gambetta et le 16 avril 2022 à Pérols Centre, rappelle Michaël Delafosse. Depuis 2016, nous recensons 20 rails cassés par an. Cela touche à une problématique essentielle, celle de la sécurité des voyageurs, des conducteurs et du matériel”.

Face à la multiplication des incidents, la Métropole s’est entretenue avec les équipes de la TaM. “Elles nous ont fait remonter une réalité qu’on aurait préféré ne pas découvrir, explique l’élu. C’est malheureusement le sous-investissement chronique sur la sécurité du réseau qui est à l’origine de ces accidents. Selon leurs calculs, il aurait fallu investir 800 000€ par an pour assurer la qualité des équipements. Cependant, jusqu’à présent, l’investissement réalisé était de l’ordre de 200 000€ par an. C’est une leçon pour tous les décideurs publics, il ne faut jamais mégoter sur la sécurité en termes d’investissement”.

rail-abime
Le poids du temps sur les rails du tramway ©Louise Brahiti

L’heure est à l’action

“Ces retards en termes d’investissements nous contraignent à réaliser de nombreux travaux dans la métropole, ajoute le maire. C’est notre devoir, nous ne voulons pas vivre un accident dramatique ou que la qualité de service soit trop dégradée. Nous ne voulons pas d’un incident comme celui de Brétigny-sur-Orge. Je vous le dis avec gravité, les personnes concernées vont devoir expliquer pourquoi elles n’ont pas fait les investissements demandés par la TaM auparavant et pourquoi le débat démocratique n’a pas été éclairé sur ces sujets.

Face à la problématique de sécurité du réseau de la TaM, la Métropole a voté un budget conséquent qui couvrira le renouvellement des rails, de l’aiguillage et de la voirie sur l’ensemble des lignes de tramway. “Entre 2009 et 2019, au total, 20 millions d’euros ont été investis, dénonce le président de la Métropole. Depuis 2020 et jusqu’en 2024, nous mettons plus de 70 millions d’euros sur la table afin de renouveler le réseau et d’améliorer les conditions de circulation. Une fois que les travaux seront finis, nous allons veiller à ce qu’une enveloppe budgétaire conséquente soit dédiée à l’entretien du rail chaque année”.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.