Montpellier : une école Samuel-Paty ouvrira ses portes à La Restanque en septembre 2022

Cela demandait une certaine dose de courage, comme l'a souligné le directeur du magazine "Le Point" lors de Futurapolis Santé. La Ville de Montpellier a choisi de donner à une école le nom du professeur d'histoire décapité pour avoir fait un cours sur la laïcité.

© Dévoilement de la plaque de l’école Samuel-Paty © Cécile Marson, ville de Montpellier

Un professeur assassiné pour avoir fait son travail

Il y a un an, alors que les caricatures de Charlie Hebdo refaisaient parler d’elles, et que les esprits de certains étaient échauffés, le professeur d’histoire-géographie Samuel Paty était assassiné après avoir évoqué la laïcité et la liberté d’expression avec ses élèves. Ce sujet était en effet au programme, afin de transmettre les valeurs de la République.

L’hommage montpelliérain à Samuel Paty

Samedi 16 octobre 2021, à 10h, le maire de Montpellier, Michaël Delafosse, a officiellement procédé à la dénomination de l’école élémentaire Samuel PATY. Sophie Béjean, rectrice de la région académique Occitanie et de l’académie de Montpellier, Thierry Laurent, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault, sous-préfet, et Fanny Dombre-Coste, première adjointe au maire de Montpellier en charge de la Ville éducative et de la Réussite scolaire, ont assisté au dévoilement de la plaque de l’école.

La plaquereprend une citation de Voltaire : “Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres”. L’importance de la connaissance pour apprendre à penser par soi-même y est mise en exergue. La devise républicaine Liberté-Egalité-Fraternité ainsi que la mention “Ecole publique laïque” y sont rappelées. Un rappel de la laïcité comme “principe cardinal de la République française, garant de la liberté de conscience, de la liberté d’expression et d’opinion”, selon la municipalité.

Un discours engagé

Dans son discours, Michaël Delafosse, maire de Montpellier, a tout d’abord remercié la famille de Samuel Paty d’avoir accepté que cette future école porte son nom, ainsi que le Conseil municipal qui a voté cette dénomination à l’unanimité.

Le maire a indiqué : “Cet assassinat marque une rupture. Il doit y avoir un avant et un après Samuel Paty et notre société doit se remobiliser. Voltaire disait que le fanatisme était une maladie de l’esprit. Avec lui, les Lumières ont mené un combat pour faire triompher l’esprit critique et tourner la page des violences religieuses. Nous devons être fiers de notre modèle de laïcité à la française, qui garantit la liberté de conscience de tous et réaffirme que la loi de Dieu ne doit s’imposer à la loi des hommes. Samuel Paty est héritier de cette histoire. Cette école élémentaire porte son nom et rend hommage à son engagement au service de l’émancipation par le savoir.”

Le discours officiel lors de la dénomination de l'école Samuel-Paty © Cécile Marson
Le discours officiel du maire de Montpellier, Michaël Delafosse © Cécile Marson, ville de Montpellier
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.