Nézignan-l'Évêque : Edgar Sicard dresse le bilan des projets, investissements, travaux et dossiers majeurs pour la ville

Hérault Tribune Pro Reportage

Le maire de Nézignan-l'Évêque, Edgar Sicard, évoque ses projets pour la ville : investissements, travaux et dossiers majeurs.

« 2022, une année tournée vers l’avenir »

Edgar Sicard, Maire de Nézignan-l’Évêque

Un bilan 2021 positif malgré de la pandémie ?

Edgar Sicard : « L’année 2021 s’est écoulée et nous avons appris à vivre au rythme de la pandémie. Malgré ce contexte, ces derniers mois ont été marqués par des événements forts tant sur le plan de la modernisation de nos infrastructures que sur le plan des animations. »

Au niveau des projets, comment s’annonce 2022 ?

Edgar Sicard : « Nous sommes aujourd’hui tournés vers l’avenir et nous pensons à nos enfants : école, médiathèque et sport. Cette année, nous allons construire un terrain synthétique d’entraînement de football avant d’envisager une restructuration du site. Nous pensons aussi à nos anciens avec l’ouverture prochainement d’un espace qui leur sera dédié. »

Niveau budget, vous avez des aides de la part de l’Agglomération Hérault Méditerranée et du Conseil départemental ?

Edgar Sicard : « voici quelques exemples : le projet pédagogique de street-art d’un montant de 6 667,87 € TTC a été subventionné par la DRAC à hauteur de 2 500€. Concernant la réfection de la rue Saint-Alban d’un montant de 24 917 € HT, nous avons reçu 19 300 € du Conseil départemental et pour la rénovation de la rue Droite, d’un montant de 43 420 € HT, le Conseil départemental nous a aidés à hauteur de 19 300€. »

Église Sainte Marie Madeleine©elodie greffin

« La rénovation de la place de l’église d’un montant de 163 366,50€ HT a reçu 60 850,40 € de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée.»

Le patrimoine à une place très importante pour vous ?

Edgar Sicard : « En matière de patrimoine, nous continuons d’investir. La place de l’Église a été rénovée avec un financement à 40 % de l’Agglomération Hérault Méditerranée, afin d’harmoniser le centre ancien et de terminer sa mise en valeur pour la beauté du village et assurer notre fierté. Nous souhaitons pouvoir proposer plus d’événements dans ce quartier rénové. Nous avons embauché une médiatrice culturelle l’été dernier en ce sens et nous renouvellerons l’expérience. »

De nouveaux arrêtés municipaux ont été mis en place ?

Edgar Sicard : « Les trois nouveaux arrêtés municipaux ont pour objet la préservation et la protection de notre environnement ainsi que la sécurité routière, conformément à la législation nationale. Le premier s’applique à la réglementation de la mise sur la voie publique des récipients d’ordures ménagères. Le non-respect de cet arrêté municipal donnera lieu à un procès-verbal établi par la police municipale et sera passible d’une amende prévue pour les contraventions de première classe en application des articles R25 et R26-6e alinéa du Code Pénal. Le deuxième s’applique au règlement de police des jardins et espaces verts. La réparation des faits dommageables causés lors de la fréquentation des jardins et espaces verts sera imputée aux personnes responsables, conformément aux articles 1382 à 1386 du Code Civil. Le troisième s’applique au règlement de police instaurant une limitation de vitesse de 30 km/h rue des Mûriers. »

Des actions en faveur des enfants de la commune ?

Edgar Sicard : « Le budget communal a été modifié en septembre 2021. Suite à des recettes de fonctionnement supplémentaires, le conseil municipal a affecté cet excédent à de l’investissement. Notamment à des travaux d’électricité et à l’informatisation des salles de classe du groupe scolaire Georges Brassens.

La commune rémunère les agents d’entretien, les animateurs du périscolaire et les ATSEM. Elle assure et organise la restauration des enfants et la garderie (gratuite). La commune prend aussi en charge le matériel informatique mis à la disposition des enseignants, la photocopieuse, les vidéoprojecteurs ainsi que tout le petit matériel permettant le bon fonctionnement des classes. Une dotation de 60 € par élève est octroyée aux enseignants pour l’achat de fournitures et de matériel pédagogique.

Dans le cadre du plan de relance informatique, nous avons doté chaque classe de l’école élémentaire d’un ordinateur portable. Nous allons également installer avant la fin de l’année scolaire un VPI ainsi qu’un tableau blanc pour les classes encore équipées d’un tableau à la craie. Il a aussi été décidé d’équiper les classes de l’école Georges-Brassens d’un capteur de CO2. Cet investissement a été subventionné par l’État à hauteur de 2 euros par enfant, le reste a été pris en charge par la municipalité. La médiathèque est également équipée d’un capteur de CO2. Nous soutenons aussi des projets comme la classe du dehors, la classe flexible ou la randonnée propreté qui sera certainement organisée avec Project Rescue Océan en septembre. Un groupement de commandes pour le transport des classes de l’école vers les équipements aquatiques intercommunaux a également été voté. »

Du nouveau du côté de la médiathèque ?

Edgar Sicard : « Les Nézignanais ont désormais accès à une nouvelle médiathèque qui propose un espace lecture lumineux et aéré ainsi qu’une salle multimédia et un espace d’écoute réservé. Elle sera inaugurée au printemps.

La Création d’une Médiathèque connectée a coûté 233 330€ HT, la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée a aidé la ville à hauteur de 93 333 €, le Conseil départemental à hauteur de 40 000 € et la Région Occitanie a engagé 40 000 €. L’aménagement intérieur de la médiathèque qui a couté 62 843 € HT a été subventionné par le Conseil départemental à hauteur de 12 500 €.

Nous souhaitons proposer de nouvelles activités dans ce lieu autour d’expositions proposant des ouvrages, des bandes sonores et visuelles ainsi que des activités numériques. Un planning d’activités bimestrielles en ce sens sera prochainement dévoilé. »

Président du CCAS qui gère l’EHPAD Les Amandiers, vous êtes très attentif aux seniors ?

Edgar Sicard : « La santé des résidents a été préservée durant le COVID grâce aux excellentes mesures de sécurité et à la rigueur du personnel. Ceci, ajouté aux mesures visant à maintenir l’autonomie de la personne âgée à son domicile, fitt que les résidents sont plus âgés à l’EHPAD et donc plus dépendants. Deux postes supplémentaires ont été créés à l’EHPAD afin d’accompagner l’augmentation de cette dépendance. Ces deux postes permettent un renfort de 12 heures par jour afin d’apporter davantage de bien-être aux résidents et d’épauler l’équipe en place.

Le premier poste est un poste de soignant créé grâce aux crédits de l’ARS par rapport au PATHOS accordé en 2020 et le second un emploi jeune en contrat PEC.

Grâce à ces recrutements, les résidents pourront obtenir des réponses d’accompagnement adaptées à leurs besoins : une aide supplémentaire lors du repas du midi et du soir, un moment d’échange, l’organisation d’un atelier, l’accès à des soins esthétiques…

Du côté des finances, le coût de la rénovation du système de production d’eau chaude pour l’EHPAD a été 77 855,81€ HT, le Conseil départemental ayant contribué à hauteur de 12 005 €. Concernant la pose de chauffage dans les salles de bains d’un coût de 19 412 € HT, nous avons reçu 2 912 € HT  du Conseil départemental. Le système de sécurité incendie de l’Ehpad a également été rénové. Pour ces travaux, d’un montant de 78 223,52€ HT nous avons reçu 45 000 € de l’État et 11 250 € du Conseil départemental. »

Nézignan-l’Évêque, une ville engagée pour l’environnent ?

Edgar Sicard : « Il y a quelques mois, un grand nettoyage des abords de Nézignan l’Evêque a eu lieu grâce aux participants de la randonnée propreté. Cette randonnée, organisée par les parents d’élèves et la mairie, a réuni 80 personnes : parents et enfants tous motivés pour nettoyer Nézignan ensemble. L’objectif de cet événement était d’allier l’éveil des enfants au respect de la nature, collecte des déchets et balade en famille. Il a aussi permis de faire le lien avec le projet préservation de l’environnement mené par l’école en partenariat avec le Sictom.

Nous avons aussi mis à la disposition des enfants de l’école participant à la classe du dehors des toilettes sèches fabriquées par les employés de la commune ainsi que par des bénévoles.

Nous favorisons la biodiversité, par exemple, dernièrement en faisant le choix de plantations de haie libre aux abords du parcours de santé, en installant des hôtels à insectes. »

Borne de biodechets©elodie greffin

“Nous soutenons les actions du Sictom, qui a installé une borne biodéchets dans le centre du village.”

Une récompense au niveau du label Villes et Villages fleuris ?

Edgar Sicard : « Le label récompense l’engagement des communes en faveur de l’amélioration de la qualité de vie et de la stratégie globale d’attractivité mise en place à travers le fleurissement, le paysage et le végétal. A la suite de la visite du jury l’été dernier, nous avons conservé deux fleurs. Le jury a apprécié de découvrir le contexte identitaire du village, l’évolution progressive des aménagements ainsi que les dernières créations réalisées en collaboration avec les agents de l’Agglomération. Il a relevé en particulier les nombreuses animations proposées dans le cadre d’actions culturelles telles que la déambulation photographique ou la réalisation de la fresque de l’école, la bonne répartition du végétal sur la commune, l’emploi de plantes mellifères et de végétaux adaptés au climat et les pratiques environnementales engagées pour une meilleure gestion écologique des espaces verts. L’engagement dans le « zéro phyto » et le travail collaboratif avec les agents de l’Agglomération sont aussi à souligner. Nous proposerons prochainement un parcours jardins partagés en concertation avec les employés de l’agglomération et Marie-Aude Sicard, élue en charge du dossier. »

Un retour tant attendu des animations…

Edgar Sicard : « La commission festivité a d’ores et déjà établi un planning annuel des manifestations afin que notre village soit de plus en plus vivant. Afin de promouvoir au mieux ses actions festives au cœur du village, le Comité des fêtes de Nézignan s’est doté d’un nouvel outil. Beau et dynamique, ce site permettra une navigation claire et intuitive pour l’annonce des événements de la commune. Il proposera aussi à la population un programme de réjouissances avec des événements nouveaux et réguliers tout au long de l’année. »

 « Becos Figos », « Aux vieux crabots », … les associations ont une place importante dans la vie de la commune ?

Edgar Sicard : « Oui c’est le lien social nécessaire à toute collectivité. D’ailleurs, une aide exceptionnelle a été attribuée « Aux vieux crabots » qui se sont proposés de restaurer un véhicule de collection de l’armée acquis par la commune, ainsi qu’à l’association Seven Pulse. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.