Occitanie : Annabelle Viollet, "La Banque des Territoires ne s’adresse pas qu’aux grosses collectivités"

Hérault Tribune Pro Reportage

Interview d'Annabelle Viollet, directrice régionale de la Banque des Territoires Occitanie. Logements sociaux, tourisme, littoral… Les interventions touchent tous les pans du développement économique.

Photo : Annabelle Viollet © Sophie Palmier – Caisse des Dépôts / REA

Quels sont les nouveaux sujets de financement pour la Banque des Territoires Occitanie ?

Annabelle Viollet : “Les dossiers liés à la souveraineté alimentaire émergent. Par exemple, des projets de fermes verticales, pour économiser du foncier. Nous en recevions très peu auparavant. Nous ajustons notre doctrine d’intervention pour agir sur ces sujets”.

En matière de reconquête urbaine, quelles collectivités ciblez-vous ?

Annabelle Viollet : “Tout type de communes ! La Banque des Territoires ne s’adresse pas qu’aux grosses collectivités. Nous avons une offre adaptée à chaque taille et aux enjeux spécifiques de chaque collectivité. Les prêts accordés peuvent être modestes. Nous avons par exemple délivré un prêt de 60 000 € pour une commune du massif pyrénéen qui rencontrait un problème de voirie au centre du village, ce qui en faisait un secteur accidentogène. Ces montants peuvent paraître dérisoires, mais ils sont très importants pour faire aboutir des sujets liés à la sécurité et à l’attractivité des centres-bourgs. Les petites communes ont très peu de moyens d’ingénierie pour concevoir les projets et vérifier leur validité. Nous proposons des crédits d’ingénierie qui cofinancent les études”.

Vous êtes l’un des financeurs du logement social. Quelles sont les priorités en 2022 ?

Annabelle Viollet : “Plusieurs problématiques ont cours : accès et coût du foncier, coût et approvisionnement en matières premières. Les surcoûts de construction atteignent 15 % à 20 %. De fait, beaucoup d’opérations sont décalées dans le temps. L’enjeu est que les bailleurs sociaux maintiennent leur niveau d’investissement. Notre rôle consiste à leur donner des marges de manœuvre par du préfinancement, des allongements de la durée des prêts…
Autre axe d’intervention, des produits spécifiques dédiés à la rénovation énergétique. Avec l’augmentation des prix de l’énergie et l’urgence climatique, la maîtrise des charges est devenue centrale. La Banque des Territoires Occitanie souscrit également à des titres participatifs émis par les bailleurs. C’est un moyen, pour eux, de renforcer leurs fonds propres, ce qui garantit la capacité d’investissement des bailleurs. En 2021 et 2022, nous accompagnons ainsi la construction de 3 000 logements sociaux, en plus de nos interventions en dette classique”.

Et en matière de tourisme ?

Annabelle Viollet : “Nous accompagnons, via des investissements en fonds propres, la montée en gamme d’hébergements touristiques, en finançant notamment leur transition écologique et énergétique. Nous sommes intéressés par le financement d’opérations en cœur de ville, et plus particulièrement la restructuration de bâtis qualitatifs déjà existants”.

Constatez-vous, dans l’Hérault, un essor des villes moyennes ?

Annabelle Viollet : “Les élus nous le disent. Du fait des nouveaux modes de travail, mais aussi grâce au travail réalisé par les élus locaux pour travailler l’attractivité de leurs communes (transport, services et commerces de proximité, fibre…), des villes moyennes deviennent très prisées. Dans l’Hérault, je pense notamment à Béziers”.

viollet annabelle banque des territoires
Annabelle Viollet © Sophie Palmier – Caisse des Dépôts / REA

Des professionnels de l’acte de bâtir demandent la création d’un fonds d’État, qui préempterait les studios-cabines des stations du littoral. L’objectif serait de les rénover et de les fusionner pour en faire des logements plus vastes, à même d’accueillir des familles à l’année, dans des zones très prisées et déjà équipées. Que pensez-vous de cette proposition ?

Annabelle Viollet : “C’est une réflexion que l’on mène. Nous finançons des études sur la façon de transformer des copropriétés dégradées. Les studios-cabines ne conviennent plus pour leurs propres propriétaires. Ils les avaient achetés quand ils étaient actifs et ne s’y rendaient que l’été. Ils sont désormais à la retraite et souhaitent y séjourner six mois dans l’année. La restructuration consistera donc à attirer de nouvelles familles, mais aussi à répondre aux besoins des premiers investisseurs.

Cinq projets démonstrateurs sont lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt Rénovation des copropriétés et des meublés touristiques du littoral d’Occitanie, dont, dans l’Hérault, La Grande-Motte et la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, où se situe Le Cap-d’Agde. Nous formulerons une préconisation pour un cadre législatif, car il en faudra un”.

La Banque des Territoires s’intéresse-t-elle au projet de stade de football Louis-Nicollin, chiffré à 180 M€ ?

Annabelle Viollet : “En effet. Avec le Groupe Nicollin et la collectivité (Montpellier Méditerranée Métropole, note), nous travaillons avec l’ensemble des partenaires à concevoir le projet en termes d’ingénierie financière et de montage juridique. L’enjeu, c’est la Zac Ode à la Mer, avec sa partie tertiaire et commerce, et pas uniquement le stade. Le modèle économique devra être global, avec une forme de péréquation”.

———

Un large rayon d’actions

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle propose des solutions de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social et des entreprises publiques locales.

1,1 milliard d’euros. Il s’agit du montant des prêts signés en 2021 en Occitanie, dont 955 millions d’euros concernent le logement social.  En Occitanie, la Banque des Territoires a permis de financer la construction de 9 276 logements sociaux neufs et la réhabilitation de 5 269 logements sociaux et places d’hébergement.

Redynamiser le commerce de centre-ville à Béziers. Début 2022, la Banque des Territoires, la SEM Viaterra et la Caisse d’Épargne Languedoc-Roussillon (CELR) se sont associées pour acquérir, rénover et remettre en location des locaux commerciaux du cœur de ville de Béziers. Prises de participation des trois partenaires dans la SAS Foncière Viaterra Commerce : 42,5 % pour la SEM Viaterra, 15 % pour Foncière Ardilla (CELR) et 42,5 % (850 000 €) pour la Banque des Territoires.

CHU de Montpellier. La Banque des Territoires a accordé un prêt de 48,1 millions d’euros au Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier pour soutenir l’amélioration de l’offre de soins.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.