Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Projet de valorisation et stockage des déchets à Montblanc ...

Le projet est présenté comme : centre de traitement, valorisation et élimination de déchets…

Le projet est présenté comme : centre de traitement, valorisation et élimination de déchets non dangereux.
Il est envisagé sur une surface de 33 ha et comporte :
– un centre de tri et valorisation par méthanisation,
– un compostage de la partie fermentescible des ordures ménagères,
– le traitement des graisses et boues,
– un centre de tri de déchets non fermentescibles (DIB et encombrants ménagers),
– stockage des déchets “non dangereux” sous forme de balles enrubannées.

Nous attirons votre attention sur le grand péril que présente ce projet de dimension énorme.
Tout d’abord, il faut préciser que cette démarche privée a bénéficié d’une très grande discrétion des partenaires concernés dans sa préparation avant son annonce publique.
Pourquoi ?
Attention aussi aux termes mis en avant : VALORISATION, voila un mot utilisé très couramment aujourd’hui afin de mieux faire valider les projets de traitement des déchets.
C’est une technique déjà employée par SOLENA GROUP lors de la tentative d’installation de la torche à plasma :
– on ne met en évidence que les avantages,
– les nuisances ou atteintes irréversibles de l’environnement sont complètement ignorées.

ELIMINATION, en l’occurence c’est une interprétation abusive ; car STOCKER n’est pas ELIMINER .

NON DANGEREUX :

Il existe différents type de CSDU (Centre de Stockage de Déchets Ultimes) selon la classe de dangerosité des déchets ultimes. Si l’on examine la loi n°92-646 du 13 juillet 1992, elle dispose en substance :” qu’un déchet ultime est défini comme résultant ou non d’un traitement de déchet, qui n’est plus susceptible d’être traité dans les CONDITIONS TECHNIQUES et ECONOMIQUES du MOMENT par extraction de la part valorisable ou par REDUCTION de son caractère POLLUANT ou DANGEUREUX”.

Observez que d’une part, la REDUCTION n’est pas la SUPPRESSION COMPLETE !! et d’autre part que l’on ne garantit pas que les connaissances actuelles sont suffisantes pour affirmer qu’il n’y aura aucun risque à l’avenir.

De même comment être certain de l’innocuité de tous les DIB (Déchets Industriels Banals) ?

Le Maire de Bessan, a immédiatement exprimé une claire et franche opposition à ce projet. Nous le félicitons pour sa prise de responsabilité.
A contrario, Le Maire de Vias, comme pour le projet de TORCHE A PLASMA, reste plus que neutre et muet dans la défense de l’intérêt de tous les VIASSOIS !

Les Viassoises et Viassois ont su déjà démontrer leur exemplaire capacité de mobilisation sans leurs élus, ils savent désormais où est leur intérêt pour être mieux défendus dans l’avenir !
Pour votre gouverne sachez que l’information est affichée en Mairie de Montblanc depuis le 17 août !!

Nous faisons donc appel à votre vigilance et mobilisation pour les jours à venir et vous invitons à noter vos remarques, doléances et oppositions au dit projet sur le cahier d’observation mis à la disposition du public soit au SATO-DDE de Béziers, soit à la Préfecture de l’Hérault, bureau de l’environnement, 34 place des martyres de la Résistance à Montpellier ou auprès de la mairie de Montblanc avant le 28 septembre.

Même si l’on tente de vous rassurer en vous affirmant que rien n’est encore fait et qu’une enquête doit encore être menée pour valider la faisabilité, soyez conscients que la volonté d’aboutir anime fortement bon nombre de nos décideurs.
Une entreprise privée recherchera toujours une rentabilité maximale de son investissement, les conditions de sécurité seront-elles toujours respectées ?

Sommes nous dans ce projet en cohérence avec le développement durable et le principe de précaution ?

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.