Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

Réforme territoriale et pétition par Robert CLAVIJO pour le CBR - Comité biterrois de résistance

Une pétition exigeant sur la réforme territoriale débat public et référendum a été lancée par le comité biterrois de résistance. Elle a été signée par de nombreux élus, en particulier par les 2 députés du Biterrois Elie Aboud et Kléber Mesquida. Jean-Luc Falip, Rémy Paillès, Norbert Etienne, tous trois maires et conseillers généraux sont eux […]

Une pétition exigeant sur la réforme territoriale débat public et référendum a été lancée par le comité biterrois de résistance. Elle a été signée par de nombreux élus, en particulier par les 2 députés du Biterrois Elie Aboud et Kléber Mesquida. Jean-Luc Falip, Rémy Paillès, Norbert Etienne, tous trois maires et conseillers généraux sont eux aussi signataires. Notre pétition continue à circuler. Un premier paquet de signatures a été envoyé au président de la République François Hollande accompagné d’une lettre dont voici un extrait :

Monsieur le Président

Vous tentez d’imposer votre réforme territoriale à tout le monde :

Vous l’imposez à l’ensemble des citoyens que vous refusez de consulter par référendum.

Vous l’imposez aux élus locaux qui dans leur immense majorité, tous partis confondus, sont hostiles à votre projet.

Vous l’imposez même au parlement. En effet le sénat refuse votre réforme et seule une minorité de députés a accepté sous la contrainte de voter pour votre projet.

Sur la réforme territoriale un débat public approfondi et un référendum s’imposent  pour au moins 2 raisons :

1- Supprimer à terme les communes, les départements et la plupart des régions actuelles, c’est transformer radicalement l’organisation de la république. Il est inacceptable qu’un changement aux conséquences aussi lourdes  soit décidé en tout petit comité par une poignée d’oligarques. Il faut un débat public et une consultation de tout le peuple par référendum.

2- Votre réforme territoriale implique aussi une autre répartition et un autre fonctionnement du pouvoir politique. Or ce n’est pas à ceux qui exercent le pouvoir (législatif ou exécutif) de définir la répartition et les règles du pouvoir car on ne doit pas être à la fois juge et partie. Les parlementaires, le gouvernement et le chef de l’Etat ne sont que les mandataires du peuple. C’est au peuple seul qu’appartient la souveraineté et c’est  lui seul qui doit répartir le pouvoir et en fixer les règles.  Cela suppose débat public et référendum.

Il est grand temps de rendre aux citoyens, par le moyen du référendum, un pouvoir politique actuellement confisqué et bien mal exercé.

 

Comité biterrois de résistance

1 bis rue Auber 34500 Béziers  tél : 04 67 76 28 56

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.